B'dard Tone

B'dard Tone

B'dard Tone
Données biographiques
Genre
  • Masculin
Espèce
  • Coway
Planète d'origine
  • Mimban
Époque
Mort
  • -20 av. BY
Affiliations
PersonnageB'dard Tone était un Maître de l'Ordre Jedi, du temps de la Guerre des Clones, qui fut tué par Grievous.

Maître Jedi et Général Senior pendant la Guerre des Clones, B'dard Tone éprouvait une certaine volonté de vengeance envers le Général Grievous, chef des armées Séparatistes, qui l'avait transformé sur la planète Nadiem en un Coway à demi mécanique. En effet, le cyborg lui avait coupé le bras droit et lacéré à moitié la partie gauche de son visage. Les moyens de campagne étant rudimentaires, B'dard n'avait pu soigné ses blessures avec le bacta, ce qui lui causa des dommages irréversibles. Dommages qui furent aussi mentaux, puisque le Maître Jedi perdit son premier Padawan sur cette même planète. Une fois de retour sur Coruscant, il se fit mettre des implants bioniques pour supporter la perte de ses membres, et le Conseil des Jedi lui confia la garde du jeune Padawan Togruta nommée Codi Ty.

Mais bien que Jedi, B'dard pensait tout de même à arrêter Grievous, pensant que d'une part, le Conseil des Jedi ne savait pas ce qu'il faisait en ignorant la menace que constituait le cyborg à la solde du Comte Dooku, mais aussi, d'autre part, il avait entendu parler d'un jeune Padawan, Flynn Kybo, qui avait perdu son Maître sur Vandos, T'chooka D'oon, et qui souhaitait lui aussi arrêter l'ennemi. Il alla donc le voir en compagnie de sa Padawan dans les jardins du Temple Jedi de Coruscant, où il le trouva en pleine Contemplation Silencieuse, pratique favorite de la Maître Jedi Z'meer Bothu. Il donna rendez-vous à Flynn dans la cantina de la place Husker le lendemain soir, puis ils se retrouvèrent sur Bryndar, planète glacée, où ils mirent au point leur plan. Si B'dard prenait très à coeur sa nouvelle mission, il ne se considérait en tout cas pas comme un Jedi renégat puisqu'il souhaitait arrêter l'ennemi potentiel pour l'avenir de l'Ordre Jedi. Il se considérait donc, d'une certaine manière, comme son ange gardien. Flynn exposa son plan: utiliser son droïde astromech pour intercepter les communications hyperspatiales de la Fédération du Commerce.

Un peu plus tard, Flynn revint avec une nouvelle connaissance, un homme d'âge mûr nommé Stellskard qui souhaitait les aider. Mais B'dard n'avait pas une confiance aussi absolue que celle du jeune homme envers le mineur. A ses yeux, du moins celui qui lui restait, Stellskard sentait la trahison à plein nez. Lorsque le Coway lui demanda pourquoi aucun habitant, qui pourtant haïssait la Fédération du Commerce, ne s'était manifesté pour les aider, ce dernier répondit que la peur était tout de même plus forte que la haine. Mais d'autres personnes avaient la volonté de les aider, et le mineur les emmena dans son refuge, la base Banvhar, où il leur présenta Rini, un fou de l'informatique et des communications et qui espionnait depuis de nombreuses années la Fédération pour éviter que les cargaisons de la mine ne soient interceptées par les vaisseaux de contrôle.

Lorsque Flynn entendit le mot "Padawan" sur les écoutes de Grievous, il fit appel à B'dard Tone pour savoir s'il ne s'agissait pas là d'un piège pour les attirer à la mort, comme Grievous l'avait déjà fait par le passé. Cependant, aussi puissant Maître Jedi qu'il était, B'dard répondit par la franchise: les Sith avaient le pouvoir de masquer leurs intentions grâce au Côté Obscur; on ne pouvait donc être sûr de rien. Mais il fallait tenter le coup tout de même. La communication interceptée venait du système d'Anoat, et Rini se chargea d'envoyer des sondes sur place vérifier. Mais une fois de plus, le Maître Jedi fit place au scepticisme: il avait déjà rencontré ce genre de sondes sur Hypori, et il demanda s'il n'y avait pas de circuits esclaves qui pourraient indiquer leurs positions à la Fédération. Mais devant la confiance des autres, il s'inclina et donna sa bénédiction au début de la traque. Grievous s'avéra être sur la lune de Belsus. B'dard se chargea de faire le tour de la mine pour demander des volontaires afin d'aller combattre le cyborg, et tous se joignirent à lui, unifiés par la même haine des Séparatistes et de leur volonté de contrôler le commerce. En entrant dans le transport, le Coway fit une ultime déclaration à Flynn: s'ils échouaient dans la mission qu'ils s'étaient confiée, ils mourraient dans la disgrâce et si jamais ils venaient à réussir, l'Ordre Jedi ne les reprendrait jamais.

Au cours de la traque, B'dard s'avéra être un meneur d'hommes. La ruse que Rini avait mise au point avait réussi et ils avaient passé le blocus de la Fédération sans aucun problème. Il s'adressa aux mineurs en déclarant que l'heure était venue, mais en atterrissant, il ne s'attendait pas à trouver un autre problème de taille: les Padawans dont les communications parlaient, existaient bel et bien et B'dard Tone ne pouvait laisser souffrir des enfants entre les mains du cyborg. Même si leur sauvetage était nécessaire, ils étaient loin de le détourner de son but: tuer Grievous. Et là où il y avait des Padawans, là il serait. B'dard avait raison, puisque peu de temps après une sortie sabres laser allumés contre les droïdes ennemis, l'explosion d'une ceinture d'explosifs fit mettre au jour un passage souterrain vers la position de leur ennemi.

Le Coway accompagné de Flynn Kybo et de Codi Ty progressèrent rapidement et au moment où ils virent une jeune Padawan tenter de se défendre contre celui qu'ils étaient venus arrêter, ils sautèrent et interceptèrent le coup. B'dard chargea Codi d'emmener les Padawans à l'abri pendant qu'ils combattraient tous deux. Mais les deux Jedi étaient loin de se douter que Grievous possédait quatre bras ajustables, d'où quatre sabres laser contre deux. B'dard, contrairement à Flynn, se fit surpasser par les talents du cyborg: le premier coup trancha net son bras mécanique, le second intercepta sa riposte, et le troisième pénétra sa chair sur son flanc gauche, le tuant sur le coup. La mort de B'dard attrista profondément Codi, mais encore plus Flynn, en qui la mort du Coway déclencha une fureur de combattre implacable.

Les plus consultés ensuite...