Akobi

Commandant de l'Armée Impériale originaire de Ralltiir, Akobi participa à de nombreux conflits pendant la Guerre Civile Galactique.

Commandant de l'Armée Impériale et originaire de Ralltiir, Akobi participa à de nombreux conflits pendant la Guerre Civile Galactique. Deux ans avant la Bataille de Yavin, il mena une campagne sur Malastare, où il fut sauvé in extremis de la mort par un Stormtrooper répondant au matricule TK-622. Par la suite, l'officier fit en sorte que son sauveteur reste à ses côtés. Ainsi, chacun remettait sa vie dans les mains de l'autre. Lors de la Subjugation de Ralltiir, le Commandant fut chargé de diriger un bombardement sur la ville d'Ettam. Les communications étant brouillées par l'Alliance Rebelle, Akobi se fia à sa connaissance du terrain et ouvrit le feu. Croyant anéantir un entrepôt de munitions, le torrent de feu s'abattit sur un Centre Hospitalier. Pour éviter une rupture politique, ses supérieurs balayèrent l'incident et le proclamèrent héros du jour.

Peu après, le Commandant fut chargé d'installer des générateurs d'alimentation pour calmer la colère du peuple, mais l'installation présentait un problème de fonctionnement majeur. Après son inspection, un officier vint l'informer qu'un convoi en partance des fermes d'Ettam ne répondait plus. Selon toute vraisemblance, il avait subi une attaque des Rebelles. Dans le centre des opérations de la base Impériale, un tacticien affolé apprit à son supérieur que les cartes de la région avaient encore changé. De retour d'une mission, TK-622 accompagna son ami aux générateurs pour une nouvelle inspection. Sur le chemin, Akobi l'informa que l'ensemble de la garnison serait relevée le lendemain, et qu'ils seraient réassignés à une nouvelle station de combat : l'Etoile Noire I. Soudain, le Stormtrooper entendit le bruit caractéristique d'un détonateur thermique, et plongea sur le Commandant pour le protéger de la puissante déflagration. Akobi comprit que les Rebelles connaissaient la vérité sur la destruction du Centre Hospitalier, et qu'ils voulaient absolument se venger.


Le lendemain, sur un Destroyer en partance pour l'Etoile Noire I, les deux compères découvrirent l'impressionnante station de combat. A bord de la nouvelle arme de l'Empire, sur le Pont C, un officier informa le Commandant qu'il serait affecté à l'une des plates-formes de la section N-12, le long de la tranchée polaire nord. Akobi intervint en mentionnant que TK-622 venait avec lui. Alors que le Commandant discutait avec des officiers supérieurs, le Stormtrooper cria un avertissement et un Droïde de Protocole RA-7 ouvrit le feu. Son compagnon venait une fois de plus de lui sauver la vie. Dans les quartiers privés d'Akobi, le soldat mentionna que l'attaque visait précisément son supérieur, mais celui-ci rétorqua que les Rebelles n'avaient aucun moyen de pénétrer sur la station, et que ce type de droïde présentait parfois un dysfonctionnement.

Alors que Akobi et le Stormtrooper se rendaient à une remise de médaille pour son « acte héroïque » sur Ralltiir, un Droïde Sonde apparut dans la coursive. Il se précipita droit sur le Commandant, qui reçut une forte décharge le brûlant à vif. Après neutralisation de la menace, TK-622 mena rapidement son supérieur au Centre Médical. Sur son lit, Akobi sentant la mort venir, consentit à dévoiler la vérité à son ami sur la destruction du Centre Hospitalier de sa planète natale. Avant de mourir, l'officier expliqua au Stormtrooper que l'Empire n'était pas toujours le parfait exemple et que l'Alliance Rebelle n'était pas la définition du mal incarné.

Pour venger son défunt compagnon, TK-622 continua son enquête et découvrit un espion Rebelle, prénommé Krono Relt, au sein même de l'Etoile Noire I. Il l'exécuta.

Articles en rapport

Alliance Rebelle
Alliance Rebelle
Organisations
Ralltiir
Ralltiir
Planètes
Stormtrooper
Stormtrooper
Organisations
TK-622
TK-622
Personnages