Droïde de Protocole RA-7

Produit de la firme Arakyd Industries, le Droïde de Protocole RA-7 était utilisé majoritairement par l'Empire Galactique pour des travaux bureaucratiques. Certains furent reprogrammés par l'Imperial Security Bureau pour espionner les serviteurs impériaux.

Et j'ai le regret de vous informer, votre Honneur, que le cadeau que vous m'avez offert a été volé. Sûrement par un gang de swoops. Ou bien par les Rebelles. Peut-être même par un alien.
_Furi Nistola, gouverneur planétaire, expliquant la "perte" de son droïde

Le droïde de protocole RA-7 fut produit par Arakyd Industries conformément à un contrat passé avec l'Empire Galactique, en réalité par l'Imperial Security Bureau qui souhaitait en faire un droïde d'espionnage. Le premier RA-7 fut présenté au Salon Galactique de l'Automatisation du Quadrant Nord, sur Zug. Il fit sensation... auprès d'un public de bureaucrates. Cependant, les concurrents d'Arakyd, Cybot Galactica, entre autres, finirent par découvrir que le RA-7 possédait un modèle de module cognitif dépassé d'une génération. Arakyd répliqua que le droïde n'était pas destiné au marché de masse, puisque l'Empire Galactique avait acheté les droits du modèle, destiné aux gouverneurs planétaires, Moffs, Grands Moffs et officiers de la Marine Impériale.

A l'intérieur du droïde, les techniciens de l'ISB avaient installé un module de surveillance indétectable. Le détecteur avait été soudé au corps du droïde afin qu'il ne puisse pas apparaître sur les appareils de balayage. Les photorécepteurs panoramiques du RA-7 pouvaient fonctionner sans la lumière et avaient la capacité de lire sur les lèvres. Les senseurs auditifs détectaient les simples chuchotements à travers le bourdonnement des conversations, de même qu'ils pouvaient isoler plusieurs conversations en même temps.

Les bureaucrates Impériaux qui reçurent ces droïdes de protocole n'en savaient bien entendu absolument rien. Ils pensaient que les RA-7 faisaient de médiocres assistants. Aucuns d'entre eux n'avaient osé s'en débarasser de peur que leurs supérieurs soient informés d'un refus d'un cadeau venant de l'Empereur Palpatine. Les droïdes furent donc envoyés se balader dans les couloirs des bureaux pour éviter qu'ils soient dans leurs pattes.

Cependant, leurs missions étaient tout de même remplies, même en pleine errance dans les couloirs. L'Imperial Security Bureau fut très content de ce droïde et en envoya des milliers auprès des officiers de la Marine Impériale basés sur l'Etoile Noire I. D'où le surnom qu'on lui donna: "Droide de l'Etoile Noire". Après l'explosion de la station spatiale, la rumeur commença à courir que ces droïdes de protocole étaient en réalité une pomme empoisonnée. De nombreux bureaucrates s'en débarassèrent au cours de leurs voyages officiels, tombant ainsi entre les mains de ferrailleurs comme les Jawas. L'ISB arrêta finalement le programme un an après la Bataille de Yavin.

Articles en rapport

Cybot Galactica
Cybot Galactica
Organisations
Moff
Moff
Cultures