Zaletta

Données biographiques
Genre
  • Masculin
Espèce
Planète d'origine
  • inconnu
Époque
PersonnageZaletta était un membre de la Marine de l'Empire Galactique, qui passa au service de l'Alliance Rebelle.

Le commandant Zaletta, membre de l'Empire Galactique, exprima son désir de déserter peu de temps après la Bataille de Hoth pour rejoindre l'Alliance Rebelle. Son premier contact avec l'Alliance fut capté par le Liberté, un croiseur MC80, par le biais d'un système de relais de communication impérial. La transmission de Zaletta fut anonyme et brève, donnant simplement aux Rebelles les coordonnées d'un convoi Impérial qui, selon lui, "pourrait intéresser l'Alliance ". Un groupe de reconnaissance composé de plusieurs Y-Wings, et suivi de près par des transports d'Assaut, attaquèrent le convoi transportant des esclaves Bothans, en route vers une colonie pénitentiaire impériale. Les Rebelles furent très surpris par la véracité des informations de l'informateur anonyme.

Zaletta refit rapidement parler de lui avec une autre transmission secrète parlant d'un centre de recherche impérial en bordure du système Kuat, qui travaillait sur un nouveau système de réacteur expérimental. Le centre n'ayant que peu de défenses, le croiseur Mon Calamari *Liberté *envoya plusieurs de ses X-Wings détruire la station. Un jeune pilote de l'escadron, Ace Azzameen, eut pour ordre d'inspecter la station pendant que ses coéquipiers s'occupaient des défenses. Il repéra une faiblesse dans l'installation, qu'il put dès lors faire exploser à grand renfort de lasers, détruisant du même coup le réacteur expérimental. Une fois encore, Zaletta avait montré sa bonne foi à l'Alliance et son envie de déserter l'Empire.

Compréhensive, l'Alliance Rebelle décida d'accéder à la requête de Zaletta. L'impérial transmit plusieurs informations aux Rebelles, dans le but de préparer l'opération qui déboucherait sur sa désertion. La première partie du plan consista à envoyer un groupe, composé d'A-Wings et d'une corvette Python modifiée, faire un raid sur l'antenne de communication impériale : les Rebelles purent ainsi télécharger les transmissions indiquant les coordonnées de la seconde zone d'intervention. La position de Zaletta ne tarda pas à être trouvée. Il se trouvait sur une station impériale basée dans le système Eidoloni. Les X-Wings de l'Alliance, menés par Ace Azzameen, attaquèrent la plate-forme jusqu'à ce que l'évacuation commence. Azzameen localisa le commandant Zaletta à bord de la navette AA-23 et l'escorta jusqu'au point de rendez-vous, où les attendait le Rédemption, une Frégate Nébulon-B. La navette du déserteur était à peine posée dans le hangar du navire qu'un Star Destroyer Imperial et un Star Destroyer Interdictor sortirent de l'hyperespace. Le Rédemption mis en difficulté, le Liberté se joignit à la bataille et détruisit l'Interdictor, permettant ainsi la fuite des deux vaisseaux capitaux. Néanmois, la responsabilité de l'embuscade retomba sur Zaletta, qui fut incarcéré peu après.

Pendant ce temps, sur le Liberté, le commandant Kupalo, officier tactique à bord, décida de retourner auprès de l'Empire. Ce faisant, il révéla sa véritable identité d'agent impérial, ainsi que sa trahison lors de l'attaque du Rédemption. Les pilotes Azzameen et Olin Garn appréhendèrent le traître, et Zaletta, lavé de tout soupçon, devint le nouvel Officier Tactique du Liberté. Il mit immédiatement ses connaissances sur le nouveau projet impérial secret qui consistait à capturer l'ordinateur impérial qui contenait les plans de l'Etoile Noire II.

Zaletta réussit sa mission mais mourut lors de la Bataille d'Endor, lorsque le superlaser de la station spatiale de combat frappa le Liberté.

Références

Les plus consultés ensuite...