Parti de la Libération de Tralus et Talus

Le Parti de la Libération de Tralus et Talus opérait, aux dépends de la Fédération des Mondes Doubles, en sous-main pour le compte de la Triade Sacorrienne pour contrôler la Station Centerpoint et les répulseurs planétaires.

Organisation qualifiée de terroriste par la Fédération des Mondes Doubles, le Parti de la Libération de Tralus et Talus agissait en sous-main pour le compte de la Triade Sacorrienne - à l'instar de la Ligue Humaine, des Drallistes et de la Supratanière - afin de s'emparer de la Station Centerpoint et des répulseurs planétaires. A la veille de l'Insurrection Corellienne, en profitant de la faiblesse de la Fédération dans le domaine des forces de sécurité, une équipe du Parti débarqua sur Centerpoint et menaça les administrateurs à bord. Ils fournirent une liste d'exigences à remplir, notamment la sécession des Mondes Doubles par rapport au reste du système Corellien et le contrôle de la station. La Fédération n'accorda ni l'un, ni l'autre ; les terroristes déclarèrent qu'ils connaissaient le fonctionnement de la station, et provoquèrent ce qui fut connue sous le nom de "première surchauffe". En fait, un véritable massacre, car le Brilleur, une sorte de mini-soleil éclairant la sphère centrale de la station, augmenta en intensité et réduisant en cendres la ville d'Hollowtown, construite des centaines d'années auparavant par des colons.

Forts de leur démonstration, les terroristes menacèrent de recommencer. Une deuxième "surchauffe" eut lieu, mais cette fois sans victime à déplorer. Ce fut à ce moment-là qu'une flotte favorable à l'action de la Nouvelle République et en provenance de Bakura, commandée par l'amiral Hortel Ossilege, sortit de l'hyperespace. Les terroristes, comprenant que leurs alliés de la Triade ne les avaient pas secouru, quittèrent en urgence la station avec tout le personnel - sauf Jenica Sonsen -.