Croiseur d'assaut Bothan

Bien que l'Empire ait été fortement affaibli, de nombreuses crises graves, comme la Crise Corellienne et la Crise de la Flotte Noire, vinrent troubler la paix fragile, ce qui fit prendre conscience à la Nouvelle République que sa flotte devait posséder de

La période la plus dure dans l'histoire de la Nouvelle République commence dix-huit ans après la Bataille de Yavin. Bien que l'Empire ait été fortement affaibli, de nombreuses crises graves, comme la Crise Corellienne et la Crise de la Flotte Noire, vinrent troubler la paix fragile, ce qui fit prendre conscience à la Nouvelle République que sa flotte devait posséder des appareils de bataille modernes afin de remplacer ses vaisseaux vieillissants, qui dataient pour la plupart de l'époque de la Rébellion. C'est dans cette optique que fut construit le Croiseur d'assaut Bothan, par les Chantiers Navals de Bothawuui.

Le design de ce croiseur est proche du Star Destroyer Victory, ce qui le rend plus aérodynamique, tandis que ses cinquante-quatre systèmes offensifs (turbolasers, turbolasers lourds et batteries ioniques), ses vingt lance-torpilles, ses quatre rayons tracteurs, son blindage épais et ses boucliers résistants lui permettent de supporter un assaut, tout en ayant la possibilité de riposter. De plus, il peut transporter trois escadrons de X-Wing, plusieurs navettes et transporteurs, et exceptionnellement un escadron de E-Wing ou de B-Wing répartis dans deux hangars, ce qui lui donne un avantage supplémentaire en comparaison d'un appareil classique de même classe : en effet, cela lui permet de déployer et récupérer plus rapidement ses escadrons. Cette caractéristique a plusieurs fois été utilisée lors du conflit contre les Yuuzhan Vong et la Seconde Insurrection Corellienne.

Articles en rapport

X-Wing
X-Wing
Vaisseaux