Conclave de Zonama Sekot

Grande réunion du Nouvel Ordre Jedi présidée par Luke Skywalker ayant eut lieu après la guerre contre les Yuuzhan Vong.

Au cours des cinq années de conflit contre les Yuuzhan Vong, les Jedi n'échappèrent pas aux nombreuses pertes causées par la guerre. Beaucoup de Jedi novices et expérimentés, voire des héros, périrent directement ou indirectement sous les assauts des envahisseurs. La guerre avait aussi vu naitre un nouveau malaise au sein du Nouvel Ordre Jedi, qui concernait la décision de s'engager ou non dans un conflit. Sur ce point, les Jedi s'étaient divisés en deux groupes : le premier était représenté par le Parti Radical Jedi de Kyp Durron et le second par le Parti Traditionnel Jedi, soutenu par Luke Skywalker.

Au terme de ce conflit, Luke comprit qu'il était temps de revoir entièrement les engagements et les objectifs du Nouvel Ordre. La galaxie venait de changer sous les yeux des Jedi. Ces derniers devaient modifier leur façon d'être et d'agir afin de s'adapter à cette nouvelle donne.

Ainsi, Luke Skywalker donna rendez-vous à tous les Jedi sur la planète vivante de Zonama Sekot et y organisa une grande réunion, le premier Conclave Jedi du Nouvel Ordre. L'endroit choisi par Skywalker était très symbolique. En effet, la planète vivante avait été la clé de la résolution du conflit les opposant aux Yuuzhan Vong et représentait une facette particulière de la Force que les Jedi n'avaient jusqu'alors jamais exploré.

Luke entouré de ses Jedi sur Zonama Sekot Luke entouré de ses Jedi sur Zonama Sekot

Sur place et devant toute l'assemblée, Luke Skywalker fit un long discours sur sa nouvelle vision du Nouvel Ordre Jedi :

Si j'ai bien appris une chose au cours des évènements de ces cinq dernières années, c'est que la Force est bien plus omnisciente que je ne l'avais imaginé. La lumière et l'obscurité ne s'opposent pas toujours, mais se mélangent de manière étrange. Plus important encore, la Force semble disposer d'une volonté, et c'est lorsqu'on agit à l'encontre de cette volonté que nous risquons d'avoir des problèmes. La colère en elle-même n'est pas le Coté Obscur tant qu'elle n'est pas accompagnée du désir de dominer.

Quand nous agissons en harmonie avec la volonté de la Force, nous disparaissons en elle. Quand nous nous opposons à elle, nous ne restreignons pas seulement nos liaisons avec la Force mais nous nourrissons aussi le sentiment du chaos.

L'évolution de la vie reflète le constant balancement entre ces deux opposés. Le mal -le Coté Obscur- ne sera pas éradiqué tant qu'il restera considéré comme un moyen d'acquérir le pouvoir, d'agir contre d'éventuels opposants, ou de compenser les sentiments de colère, d'envie et d'exclusion. Partout où il y a des victimes d'injustices, le coté obscur trouve des adeptes. C'est le cycle que nos actions doivent prévenir, et dans cette bataille la Force est à la fois notre alliée et notre protectrice. Nous la servons mieux en restant à l'écoute de sa volonté, et en faisant le bien par chacune de nos actions- en personnifiant la Force.

Mais je ne suis plus convaincu que nous soyons faits pour être les gardiens de la paix dans la galaxie. Pour une raison simple, nous sommes trop peu. Cette évidence nous est apparue très tôt dans la guerre, et elle risque de rester vraie pour n'importe quel conflit qui pourrait se déclencher dans les années à venir. Les Jedi ont débuté comme un ordre tourné vers la méditation. Nos prédécesseurs croyaient qu'ils pourraient maintenir l'équilibre entre la lumière et l'obscurité en restant toujours lié à la Force, et en se perfectionnant. Cependant, à mesure que les Chanceliers Suprêmes faisaient appel aux Jedi pour qu'ils donnent de leur temps ou des conseils pour résoudre les conflits, ils se sont affiliés à l'Ancienne République, puis sont devenus des généraux et des combattants, en prenant sur eux pour restaurer la paix, et en étant petit à petit éloigné de la Force et ce quotidiennement.

Je ne souhaite pas que nous nous renfermions sur nous-mêmes et que nous passions nos journées à méditer sur la Force- bien que cela pourrait être le chemin pour certains d'entre nous. Mais je préconise que nous restions à l'écoute d'une vision plus large, et de faire un effort envers ceux qui cherchent à servir la Force. Nous sommes tous prédisposés à ressentir la Force mais chacun, selon ses capacités, a le potentiel pour utiliser la Force à un degré plus ou moins important. Peut être pas pour faire bouger des rochers ou faire des progrès gigantesques ; mais d'une certaine manière, ces pouvoirs physiques ne sont rien de plus que de petits effets de surface. Les véritables pouvoirs sont plus subtiles, puisqu'ils impliquent d'arpenter le bon chemin, en évitant la tentation de dominer, en se sacrifiant pour ceux qui sont démunis, et en vivant impeccablement, en reconnaissant que la Force ne se déverse pas depuis nous mais à travers nous, et ce même dans le feu de l'action.
__Luke Skywalker