Pilote Clone

Formé dans le même centre d'apprentissage de Tipoca City sur Kamino qu'un soldat clone basique, le pilote clone était spécialisé dans le pilotage des différents vaisseaux ou véhicules aériens que la Grande Armée de la République Galactique pouvait compter

Formé dans le même centre d'apprentissage de Tipoca City sur Kamino qu'un soldat clone basique, le pilote clone était spécialisé dans le pilotage des différents vaisseaux ou véhicules aériens que la Grande Armée de la République Galactique pouvait compter. S'il recevait cette formation, il était aussi capable de se battre, notamment par le maniement de son arme de service, un disrupteur à plasma, ainsi qu'un soudeur à fusion F-187 qui lui permettait en temps de paix de prendre soin de sa machine et, en temps de guerre, de détruire les droïdes si jamais il venait à se crasher. Il possédait aussi des rations de survie et des doses de bacta, ainsi que des munitions pour porter secours à ses camarades.

Si les pilotes clones étaient loin d'être la catégorie des clones les plus exposés, ils étaient ceux sur lesquels on devait compter: rapidité et mobilité étaient leurs mots d'ordre. Une seule erreur de timing pouvait coûter la vie de plusieurs centaines, voire milliers d'hommes, comme ce fut le cas lors de la Bataille de Katraasii, à l'issue de laquelle le Capitaine Jag fut rétrogradé pour ne pas avoir été assez vite. Sa formation initiale était basée sur des scénarios de pilote de canonnières républicaines type LAAT/i, de transporteurs de troupes basiques, et de LAAT/c, de transporteurs de Renfort Tactique Tout Terrain, de Tank de combat TX-130S, de AT-XT et de AT-TE. Ces scénarios se basaient sur la capacité du futur pilote clone à larguer un maximum de troupes sur le front en un temps record, sans se faire détruire. De même, les pilotes clones, ainsi que les artilleurs clones, une autre branche développée dans la même unité, devaient piloter et manier les tourelles d'artillerie, notamment celles des CR20 et CR25, et les chasseurs V-19. Ils servaient aussi sur les vaisseaux capitaux comme les Croiseurs Acclamators et les Destroyers stellaires Venators en tant que navigateurs et artilleurs, laissant la direction des opérations à des officiers non-clones.

Pour être reconnaissable des autres clones, un habit spécial avait été designé pour eux par les Kaminoens: un casque, semblable à celui de leurs camarades clones, comprenant une couleur jaune de chaque côté d'une raie avec le symbole de la République peint sur les espaces blancs les bordant. Ils possédaient aussi un pack ventral, développé pendant la Phase I des armures des clones, dont deux respirateurs qui leur fournissaient de l'oxygène dans leur casque en cas de dépressurisation des vaisseaux, comme lors des combats spatiaux. Le pack fut redessiné et amélioré pour permettre, durant la Phase II des armures, une meilleure autonomie et la survie du pilote clone dans le vide sidéral.

Articles en rapport

Capitaine Jag
Capitaine Jag
Personnages