Chariot d'Exécution Geonosien

Produit par les Geonosiens sous la République Galactique, le Chariot d'Exécution permettait de mener des condamnés au cœur de l'Arène Petranaki pour le plus grand plaisir des habitants.

Produit par les Geonosiens sous la République Galactique, le Chariot d'Exécution avait deux facettes. A première vue, il était élégant et arborait des lignes douces et gracieuses avec des contours cannelés et incurvés qui renforçaient davantage son apparence distinguée. Seulement, sa fonction première restait l'acheminement des prisonniers au cœur de l'Arène Petranaki pour le plus grand plaisir des concitoyens de l'Archiduc Poggle le Bref. Ses répulseurs avancés lui offraient la faculté de s'élever au dessus du sol. Toutefois, il se mouvait uniquement grâce à un robuste Orray solidement harnaché par des brides en cuir. Elles étaient reliées au pommeau de la selle et aux cadres latéraux. Une combinaison subtile entre la haute technologie et les coutumes du passé. La tâche du Picador était loin d'être aisée. Installé sur un siège rudimentaire, il bénéficiait d'un repose-pied et de bras de pilotage situés à gauche et droite de son torse pour garder l'équilibre. Curieusement, l'engin et la créature n'étaient reliés ensemble que par des liens souples qui ne facilitaient absolument pas la conduite dans les virages. De plus, la créature pouvait parfois s'avérer non réceptive aux ordres donnés. De forme ovale, ce véhicule tracté arborait une proue inclinée qui remontait vers la poupe en une courbe parfaitement lisse. Au centre, un espace ouvert permettait de mener des passagers le plus souvent vers une mort certaine.

Par ailleurs, l'une de ses caractéristiques les plus frappantes ne s'apercevait que de l'avant. En effet, un observateur avisé pouvait repérer la présence de deux sphères de chaque côté qui ressemblaient à des yeux globuleux. Ce simple détail, combiné à l'apparence générale, donnait à ce moyen de transport l'allure d'une tête d'insecte dont on aurait évidé la section supérieure. Les accusés montaient obligatoirement à bord en empruntant des portes installées à l'arrière. Une fois refermées, ces dernières se fondaient si bien dans la structure qu'aucune jointure n'était visible. Un sens du détail agréable qui contrastait avec sa véritable utilité. Quand des condamnés embarquaient dans le chariot, ils étaient brutalement enchaînés avec des liens fixés eux-mêmes à des anneaux sur les parois de façon à être bien visibles par les non-humains déchaînés. Bien évidemment, le bruit assourdissant de la foule qui précédait le funeste spectacle empêchait toute conversation entre les victimes. Une expérience intimidante et probablement traumatisante pour les probables survivants.

Le Padawan Anakin Skywalker et la Sénatrice de Naboo Padmé Amidala à bord d'un Chariot d'Exécution. Le Padawan Anakin Skywalker et la Sénatrice de Naboo Padmé Amidala à bord d'un Chariot d'Exécution.
Au cours de la sanglante Bataille de Geonosis, à savoir le premier affrontement majeur de la Guerre des Clones, le Padawan Anakin Skywalker du Maître Jedi Obi-Wan Kenobi et la Sénatrice de Naboo Padmé Amidala utilisèrent un chariot pour éliminer de nombreux Droïdes de Combat de la Confédération des Systèmes Indépendants. Lorsqu'il fut renversé, le duo s'abrita derrière la coque pour se protéger des tirs ennemis. Le système de répulsion fit notamment office à cette occasion de bouclier déflecteur primitif.

Articles en rapport

Orray
Orray
Créatures