Bataille du Spatioport d'Azure

Informations générales
Date de début
  • -19.6 av. BY
Contexte historique
Période chronologique
ÉvénementLa Bataille du Spatioport d'Azure fut menée par Obi-Wan Kenobi, aux côtés de Siri Tachi.

La Bataille de Spatioport d'Azure aurait pu changer la face de la Guerre des Clones... si seulement elle n'avait pas été une défaite républicaine. Pour la comprendre, il faut remonter plusieurs années avant son déroulement. Talesan Fry, un jeune homme connu de l'Ordre Jedi pour avoir été protégé par Obi-Wan Kenobi, Siri Tachi, Qui-Gon Jinn et Adi Gallia lors d'une tentative d'assassinat à leur encontre, avait contacté la République Galactique pour lui fournir une machine capable de décrypter les communications Séparatistes : un casseur de codes. Ce dernier ne leur serait donné qu'à une seule condition : un représentant de la République, Padmé Amidala, ferait les négociations avec le jeune homme d'affaires tandis que trois représentants de l'Ordre Jedi (Siri Tachi, Obi-Wan Kenobi et Anakin Skywalker) se joindraient à la délégation. Talesan, surnommé Taly, demandait un contrat d'exclusivité des mesures de sécurité créées par sa compagnie de technologie de sécurité pour la République Galactique. Padmée, bien que la somme lui semblait exorbitante, avait compris que le casseur de codes serait l'arme ultime pour remporter la victoire contre les Séparatistes et ramener la démocratie dans la galaxie. De plus, Taly demandait à ce que les Jedi enquêtent sur la présence possible d'un espion dans son bunker secret. Ils découvrirent que la chef de sécurité de Fry avait donné le casseur de codes à Magus, un ancien chasseur de primes responsable de la mort des parents du jeune homme. Ce dernier emporta avec lui la nouvelle technologie, sans pour autant pouvoir s'en servir. En effet, le jeune homme avait contrefait le casseur de la chef de la sécurité en qui il n'avait jamais eu totalement confiance.

Désormais en possession du véritable casseur de codes, les représentants de la République et Talesan partirent pour la planète Azure, dans la Bordure Intérieure, afin de remettre la technologie au Général Solomahal, alors à la tête de la base secrète installée dans le spatioport planétaire. Malheureusement, la chef de la sécurité avait installé un traceur dans le prototype original. La flotte Séparatiste émergea de l'hyperespace et attaqua une flotte Républicaine trop peu nombreuse. Anakin se porta volontaire pour mener la flotte Républicaine, et Solomahal le laissa bien volontiers mener les opérations. Le jeune Jedi demanda à sa compagne, Padmé Amidala, de quitter la planète avec Fry pour rejoindre Coruscant, où elle serait plus en sécurité. Mais leur vaisseau ne tarda pas à se faire attaquer par les vaisseaux ennemis et à se faire abattre. Skywalker la crut morte et chercha à tout prix la vengeance en abattant le plus d'ennemis possibles. Obi-Wan Kenobi et Siri se portèrent au secours de Talesan Fry et Padmé Amidala dans leurs vaisseaux respectifs. Magus les prit en chasse après qu'ils les eurent récupérés. Le chasseur de primes cherchait à tout prix à abattre Siri Tachi et cette dernière réussit un coup de maître : en s'éjectant de son vaisseau et en laissant le contrôle à la sénatrice de Naboo, elle parvint à atterrir sur le chasseur de Magus et à l'obliger à se crasher. Malheureusement, cette manœuvre coûta la vie de la Maître Jedi.

-- Siri, je dois prendre le med kit...

-- Pour l'amour du ciel, Obi-Wan, je vais mourir. Pourquoi dois-tu m'interrompre?

-- Tu ne vas pas mourir.

Les doigts de la jeune femme plongèrent dans sa ceinture. Il prit le cristal dans la ceinture puis le pressa contre la main de Siri.

-- Non... dans la tienne. Maintenant, je ne peux plus te quitter.

-- Tu ne me quitteras jamais.

Elle toucha sa joue et laissa retomber sa main.

Ne t'inquiète plus.

Ses yeux se refermèrent, elle était partie. Obi-Wan laissa retomber sa tête contre le sol du cockpit et tint sa main. Il ne savait pas, à ce moment là, ce que c'était que de vivre, mais il savait qu'il devrait continuer à porter sa douleur.

Le Maître Jedi, fou de rage, sombra presque dans le Côté Obscur face à la perte de la femme qu'il avait toujours aimé et faillit tuer Magus. Il parvint à se retenir. Il le fit finalement prisonnier de guerre. En plus de la perte d'un pilier de l'Ordre Jedi, la République avait bel et bien perdu le casseur de codes : le Général Solomahal, après le bombardement et l'attaque intensifs que subit sa base, chercha à s'échapper avec la technologie, mais il fut intercepté. Plutôt que de la remettre entre les mains des Séparatistes, il préféra la détruire. Deux jours après son incarcération, il parvint à s'échapper d'une prison Séparatiste et à rallier le camp Républicain, qui l'affecta de nouveau à un commandement. Kenobi ne se remit jamais de la perte de Siri Tachi, dont le souvenir omniprésent l'avait empêché de dormir pendant de longues nuits. Mais il comprenait désormais davantage la relation qui unissait Anakin et Padmée. Au nom du souvenir de la femme qu'il avait aimée, il décida de laisser Anakin faire ses propres choix.

Références

Les plus consultés ensuite...