Lotas

Lotas, le Rodien était un chasseur de primes qui était devenu, par choix, un vrai cyborg. Par la suite il entra au service de Ploovo Two-For-One dans son 'Equipe Protocolaire'.

Pendant très longtemps, Lotas était en tout point semblable au chasseur de primes Rodien moyen. Impitoyable et toujours à l'affût d'une nouvelle proie facile à éliminer, il vouait un culte inconditionnel aux armes les plus appropriées pour son travail. Pourtant, alors qu'il rapportait une 'acquisition' Duros pour le compte de l'Empire Galactique, Lotas se vit faire une proposition qui changea le cours de sa vie.

En effet, l'amiral auquel Lotas ramenait le fugitif offrit au Rodien deux possibilités de payement : soit une prime de 7000 crédits, soit l'opportunité de se voir équiper avec des prototypes d'éléments cybernétiques d'une valeur excédant 25000 crédits (il fut découvert plus tard que l'amiral en question avait massivement investi chez le fabriquant de ces prothèses, la compagnie SoroSuub). Lotas, qui ne ratait jamais une opportunité de recevoir sans donner, donna rapidement son accord pour recevoir les implants. Ainsi, les deux parties se voyaient gagnantes : Lotas bénéficiait d'implants SoroSuub gratuits et SoroSuub avait enfin un cobaye pour tester ces nouveaux implants avant de les commercialiser. Durant plusieurs années, Lotas échangea autant de primes qu'il le pouvait contre de nouveaux implants prototypiques. Il lui arrivait aussi d'investir dans de nouvelles pièces avec ses propres fonds.

Durant une course à la prime contre le célèbre Jodo Kast, dans le Secteur Trax, Lotas eut la malchance de perdre son bras droit. Bien entendu, ce bras fut remplacé par une prothèse. Avec le temps, soit de façon intentionnelle, soit par malchance, le majeure partie du corps de Lotas fut remplacée ou améliorée par des éléments cybernétiques. Ainsi, son corps était une véritable liste des noms des plus grandes compagnies d'ingénierie cybernétique de la galaxie : ses yeux avaient été implantés par SoroSuub, ses oreilles avaient été imaginées par NeuroSaav, et ses deux bras venaient de chez BioTech. Lotas en était même arrivé à honnir la fragilité de la chair et avoua même un jour qu'il eut préféré être une machine au lieu d'un être vivant ! Il restait très peu de son statut originel de Rodien si ce n'était quelques-uns de ses organes et son amour typiquement Rodien pour la chasse à l'homme.

On ne savait comment Lotas en était venu à intégrer l'Equipe Protocolaire de Ploovo. Pourtant, il trouva sa place aux côtés de Beatas, Durmag, Ploovo Two-For-One et les autres. Il développa même ce que l'on pourrait qualifier une relation très amicale avec les droïdes HN-TR1 et EV-4D9. Lotas était très admiratif de l'unité HN-TR1 car le droïde était une vraie machine de guerre très efficace. EV-4D9 quant à lui possédait les qualités d'analyses les plus vicieuses que Lotas aimait retrouver chez certains droïdes et ordinateurs.

Articles en rapport

Crédit
Crédit
Cultures
Duros
Duros
Espèces
EV-4D9
EV-4D9
Droïdes
HN-TR1
HN-TR1
Droïdes