EV-4D9

EV-4D9 était un droïde de série EV avec un défaut de production. Il avait par la suite été racheté par Ploovo Two-For-One puis était entré dans son Equipe protocolaire.

EV-4D9 était issu d'une série de droïdes produits dans les usines MerenData. La série EV avait été, à l'origine, prévue pour des opérations de supervision ; cependant plusieurs unités de cette même série avaient été, par erreur, équipées de motivateurs préprogrammés pour des droïdes d'interrogation. Remarquant l'erreur seulement après les premières livraisons, les dirigeants de MerenData préférèrent étouffer l'incident (et reprogrammer normalement les droïdes encore dans les chaînes de production), plutôt que de se ruiner dans des dédommagements qui, par ailleurs, terniraient l'image de marque du constructeur...

Les Renseignements de l'Alliance avaient eu connaissance de l'incident seulement quelques années après la Bataille de Yavin par un contact dans le système Wenderal. Selon certaines enquêtes industrielles, les lignes de production où ces superviseurs modifiés ont été placés auraient un taux d'efficacité très élevé (le taux d'efficacité 'plus-que-moyen' ne présente apparemment que très peu d'intérêt pour les industriels).

Tout comme son homologue EV-9D9 présent au palais de Jabba le Hutt, 4D9 possède le Motivateur MDF, qui ne faisait pas partie des schémas de production originaux. En plus d'une nouvelle programmation, ce motivateur apportait aussi à ces droïdes un côté malicieusement démoniaque ! Remarquant la tendance de 4D9 à utiliser une forme de discipline sévère et brutale, un de ses anciens propriétaires décida d'exacerber cette brutalité. Avec quelques petites modifications dans sa programmation, l'ajout de processeurs bas de gamme provenant d'un vieux droïde d'interrogation et d'algorithme pour comprendre la douleur physique et ses effets, EV-4D9 était devenu un droïde d'interrogation plus qu'efficace.

Ploovo Two-For-One mit la main sur 4D9 lors des conflits GliteVen. Quand le droïde HN-TR1 et le cyborg Rodien Lotas montrèrent leur intérêt pour ce dernier, 4D9 fut autorisé à rejoindre l'Equipe Protocolaire de Ploovo. EV-4D9 possédait plusieurs éléments implantés en lui qu'il utilisait quotidiennement pour interroger les 'clients' de l'Equipe. On retrouvait ainsi un soudeur à l'arc, une perceuse thermale et trois systèmes d'injection de sérums qu'il pouvait recharger de solutions diverses pour causer la douleur ou encore faire jaillir des secrets profondément enfouis chez ses "patients".