Cinquante-Sept

Les Cinquante-Sept étaient un groupe minoritaire, composé de survivants de l'équipage Sith de l'Omen, et peu désireux de s'attarder sur Kesh pour y fonder une nouvelle tribu...

Quinze ans s'étaient écoulés depuis le crash du vaisseau Omen. Et l'équipage survivant de Yaru Korsin s'évertuait encore à s'échapper de Kesh. Mais les plans d'extraction avaient beau continuer d'affluer, l'idée d'une installation permanente était de plus en plus envisagée. Une alternative qui n'était pas au goût de tous les Sith... Même si beaucoup d'entre eux, roturiers de leur état, ne demandaient qu'à faire de leur mésaventure un objet de triomphe : une chance pour eux de fonder leur propre tribu grâce à l'asservissement des Keshiri, c'était sans compter sur le mécontentement de leurs collègues de pure race ; les « Sith Rouges », maîtres de l'Ancien Empire Sith dont ils venaient tous, n'aspiraient qu'à y retourner, et faisaient pression en ce sens sur le Grand Seigneur.

L'impatience de cette faction était toutefois légitime. Il fallait se rappeler qu'en quelques heures à peine, les Massassi de l'équipage avaient tous succombé, lors de leur arrivée sur la planète. Un fléau qui n'avait pas épargné les autres membres du Peuple Sith : car aucun enfant de leur race n'avait survécu plus d'une journée après sa naissance ! Vinrent se ranger à leurs côtés d'autres qui, certes n'étaient pas concernés par toutes ces morts infantiles, mais n'avaient pour autant pas envie de s'établir en ce monde. Douze d'entre eux périrent lors d'accidents malencontreux, et le reste des leurs se rangea derrière Ravilan. L'ancien quartier-maître de l'Omen devint ainsi le porte-parole du groupe des Cinquante-Sept.

Ravilan exigeait qu'un membre féminin de son espèce fût détachée à la crèche où naissaient les nourrissons Sith, dans l'intention de mieux comprendre la nature du mal qui frappait les siens. Peu de temps après que cela lui ait été refusé, il contacta le Temple Sith de Kesh depuis Tetsubal. Cette ville importante, forte de ses dix-huit mille habitants, venait, en effet, d'être ravagée par une épidémie, alors qu'il y avait été envoyé en mission ; le bilan était sans appel : il n'y avait pas eu un seul survivant ! De crainte qu'un agent biologique puisse sévir en son sein et se retourner, à terme, contre ses semblables, le Sith Rouge réclama l'anéantissement du peuple Keshiri. Cette demande-là ne lui fut pas non plus accordée - on se contenta simplement de brûler la cité atteinte. Une telle tragédie avait néanmoins démontré le bien-fondé d'évacuer la planète au plus vite ; le porte-parole des Cinquante-Sept eut ainsi l'oreille du Grand Seigneur, à qui il fit valoir quelles devaient être dès à présent ses nouvelles priorités... Un ascendant qu'il ne conserva pas longtemps.

La cité de Rabolow ne tarda pas à tomber, elle aussi. Suivie d'un autre village. D'un troisième, d'un quatrième, et les Keshiri morts se chiffraient déjà à cent mille. Tous frappés par cette maladie étrange. Et tous morts aux abords des Lacs Ragnos. Là où les représentants des Cinquante-Sept avaient été envoyés ces derniers jours... Seelah Korsin les accusa d'avoir empoisonné les réserves d'eau avec du silicate de cyanogène, pour semer la panique et ranger les autres Sith à leurs opinions. Son mari les crut suffisamment désespérés pour que la chose fût crédible, et il ordonna donc leur extermination immédiate. Les têtes tentaculaires des Sith Rouges et de leurs partisans ne tardèrent pas à décorer les murs... Ravilan, qui fut le dernier des siens à être tué, emporta avec lui le secret de ce qu'il était advenu...

Car le Génocide des Cinquante-Sept avait été voulu en fait par Seelah Korsin, comme elle ne manqua pas de l'expliquer à l'ancien quartier-maître avant de le faire exécuter. Elle qui avait passé tant d'années au service de Ludo Kressh en était venue à nourrir une haine viscérale pour la race Sith originelle. Les enfants du Peuple Sith n'étaient pas morts de cause naturelle : c'était Seelah qui était en charge de la crèche. Tout comme c'était elle qui avait ordonné l'empoisonnement des villages au bord des Lacs Ragnos. Certes, ce n'était pas elle qui avait empoisonné Tetsubal - les Cinquante-Sept étaient effectivement les fautifs -, mais à dire vrai, elle avait tout fait pour qu'on en arrive là, et orchestré elle-même le reste des événements. Ainsi la femme de Korsin croyait-elle avoir savamment manœuvré ; mais pouvait-elle se douter que, dans l'ombre, c'étaient les Keshiri eux-mêmes qui l'avaient manipulée - pour diminuer les rangs des Sith ?

Articles en rapport

Cinquante-Sept
Cinquante-Sept
Organisations
Kesh
Kesh
Planètes
Korsin
Korsin
Cultures
Omen
Omen
Vaisseaux
Sith
Sith
Organisations