Droïde de Reconnaissance PK

Droïde PK-R , Droïde-Rolo .

Produit par Cybot Galactica à l'époque de la République Galactique, le Droïde de Reconnaissance PK fut utilisé sur Tatooine pour surveiller les esclaves.

Après le succès incontesté du Droïde ouvrier PK, la compagnie Cybot Galactica se tourna vers son responsable R & D (Recherche et Développement), en l'occurrence Naftrat Odarr, pour étendre les potentialités du modèle afin de se tourner vers un nouveau marché lucratif. Le Sullustéen récemment débauché chez SoroSuub par un chasseur de têtes décida de développer les capacités de reconnaissance de l'inoffensif petit travailleur en garnissant une importante partie de son module principal de détecteurs audiovisuels performants.

Un Droïde de Reconnaissance PK. Un Droïde de Reconnaissance PK. Le PK-R, également surnommé Droïde-Rolo en raison de son unique roue, ne tarda pas à se faire connaître pour son efficacité et à séduire principalement les mercenaires et les services de sécurité des sociétés de la Galaxie. Au terme d'un contrat véreux habilement négocié avec l'Empire Criminel Hutt, quelques exemplaires de cette série furent expédiés sur la planète désertique Tatooine, et plus précisément à Mos Espa, où ils furent très rapidement vendus à des propriétaires d'esclaves. Un moyen idéal peu onéreux pour surveiller discrètement et constamment leur propriété. De plus, ces gardiens étaient suffisamment robustes pour résister aux fortes chaleurs de ce monde inhospitalier.

Un jour, un garçon âgé de six ans trouva un malheureux PK-R coincé sous un Dewback et l'emporta dans sa chambre pour jouer avec. Ce jeune humain, Anakin Skywalker, passionné de mécanique finit par découvrir la véritable nature des droïdes. Il décida alors d'en capturer le plus grand nombre afin de les reprogrammer et les empêcher de donner l'alerte lorsqu'un serviteur viendrait subitement à disparaître. Cette modification apportée permit à dix-sept esclaves de s'enfuir dans les années qui suivirent.