Droïde de réparation G2

Droïde de réparation G2

Droïde de réparation G2
Informations générales
Type de droïde
  • Utilitaire
Constructeur/Producteur
Utilité
  • Réparation
Caractéristiques techniques
Modèle/Classe
  • G2
Taille
  • 0.8 m
DroïdeLe droïde de réparation G2 est une unité de réparation tellement bavarde qu'elle en oublie parfois sa tache première.

Est-ce qu'aucun des humanoïdes que vous êtes a jamais volé sur un Starspeeder avant ? Veuillez garder votre groupe près de vous quand vous vous approchez de la piste d'atterrissage, si vous voulez le revoir un jour.

G2-4T, contremaître droïde de Star Tours

Les droïdes de réparation G2 étaient assez équilibrés dans les réactions qu'ils suscitaient chez les gens, attirant ainsi l'amour et la haine avec la même intensité. Ainsi, leur intellect très poussé faisait d'eux de fabuleux interlocuteurs mais les conduisait également à une certaine instabilité, mauvaise pour l'accomplissement de leurs taches.

Un Droïde de réparation G2.

Un Droïde de réparation G2.

SoroSuub introduisit sur le marché la série des G2 durant la décennie suivant la Guerre des Clones. De stature courte et ramassée, la position accroupie du droïde de réparation G2 l'obligeait à se dandiner quand il marchait. Ceci ajouté à son long cou à articulations multiples lui avait valu son sobriquet de « Droïde Oie ».

Son armature dépouillée de tout ornement laissait apparaître les joints et les câblages. Ses mains à trois doigts lui permettaient de saisir la majorité des outils de réparation et ses pieds larges lui assuraient une grande stabilité. Cependant, sa caractéristique physique la plus identifiable restait sa tête munie de deux gros photorécepteurs avec des capacités microscopiques et télescopiques dans de nombreux spectres, d'un vocabulateur, de deux senseurs auditifs et d'un numéro de série sur le côté.

Il ne fallut pas beaucoup de temps à la firme pour découvrir que leurs unités étaient excessivement bavardes et que ce défaut trouvait son origine dans les matrices comportementales des droïdes et ne pouvait être éliminé par des effacements de mémoire. Plusieurs clients, notamment des pilotes indépendants ou des dirigeants d'affaires familiales, trouvèrent cette particularité attachante et permirent à leurs droïdes de conserver leur mémoire.

Cela permit à un certain nombre d'unités G2 d'atteindre un degré avancé de pensée indépendante, ce qui leur inculqua une passion pour le voyage. Un célèbre exemple reste le vaisseau ravitailleur que volèrent une équipe de G2 pour installer leur propre communauté sur un astéroïde dans le système de [Chrellis](/encyclopedie/chrellis). Par contre, les grandes corporations ne pouvaient se permettre de perdre du temps avec l'excentricité de ces droïdes et renvoyèrent leurs acquisitions à [SoroSuub](/encyclopedie/sorosuub) qui se vit obligée de retirer les G2 du marché 12 années standard avant la [Bataille de Yavin](/encyclopedie/bataille-de-yavin). Pourtant, deux années plus tard, les droïdes oies redevenaient disponibles à la vente suite à un tollé inattendu de leurs fans.

Star Tours, une compagnie éphémère de visites panoramiques interstellaires, employa un certain nombre de droïdes G2 pour s'occuper de la maintenance de sa flotte de navettes Starspeeder 3000. Parmi eux se trouvaient les unités G2-4T et G2-9T, qui s'attirèrent toutes deux des problèmes, la première par son sens de l'humour cynique et la seconde par sa faible capacité de concentration qui donnait lieu à des rapports de travail très fragmentés. Lorsque Star Tours ferma peu après la destruction de l'Etoile Noire I, les deux droïdes furent livrés à eux-mêmes jusqu'à ce qu'ils trouvent du travail auprès du contrebandier Talon Karrde.

Références

Beaux Livres
  • The New Essential Guide to Droids, 2005
  • Scavenger's Guide to Droids, 2009

Les plus consultés ensuite...