Droïde de Maintenance du Service Public 850.AA

Droïde de Maintenance du Service Public 850.AA

Droïde de Maintenance du Service Public 850.AA
Informations générales
Type de droïde
  • Maintenance
Constructeur/Producteur
Utilité
  • Maintenir les infrastructures publiques
Caractéristiques techniques
Modèle/Classe
  • 850.AA
Taille
  • 13 mètres de haut
  • 13 mètres de largeur
Technologies utilisées
  • Répulseurs (élévation jusqu'à 20 mètres)
  • Système de cellules énergétiques
  • +2
Commerce
Prix
  • 75 000 crédits
DroïdeLe Droïde de Maintenance du Service Public 850.AA était une production de Publictechnic destinée à entretenir les infrastructures publiques. Il contenait plusieurs droïdes d'AccuTronics, Veril Line, Industrial Automaton et Cybot Galactica.

Produit par Publictechnic, le droïde de maintenance du service public 850.AA était destiné à l'entretien de toutes les infrastructures publiques des villes et planètes, et notamment des principaux acheteurs gouvernementaux, à savoir l'Empire Galactique, la Corporate Sector Authority et la Nouvelle République. Valant 75 000 crédits, il était un investissement coûteux pour un gouvernement planétaire mais était vite rentabilisé tant les services qu'il rendait étaient inestimables. Cube de treize mètres sur treize, il contenait quatorze faisceaux de nettoyage projetant de l'eau compressée à plusieurs bars et trois brosses de nettoyage utilisées pour nettoyer les rues des villes dans lesquelles il opérait. Ses puissants phares lui permettaient de travailler également la nuit. Avec l'aide de seulement quelques techniciens - généralement deux ou trois -, le droïde de maintenance opérait ses tâches quotidiennes en coordination avec d'autres droïdes, et ce depuis un Quartier-Général de Maintenant du Service Public, droïde semblable au 850.AA standard à la différence qu'il possédait de gigantesque écrans permettant de donner des ordres, sur la base de rapports de mauvais fonctionnements des infrastructures.

Droïde de Maintenance du Service Public 850.AA

Publictechnic avait investi des sommes considérables pour résoudre l'un des problèmes majeurs que la compagnie avait rencontré en testant le prototype : son autonomie énergétique. Pour ce faire, des cellules énergétiques fonctionnant au carburant étaient installées à l'arrière du droïde et servaient aussi bien à faire fonctionner ses répulseurs (lesquels lui permettaient de s'élever jusqu'à 20 mètres de haut) que de recharger les batteries des différents droïdes qu'il pouvait entreposer. En effet, le 850.AA possédait une baie de stockage de 25 mètres carrés au sein de laquelle divers droïdes pouvaient prendre place :

Ces droïdes étaient entreposés à hauteur du sol et pouvaient sortir dehors à tout moment, selon les ordres, par le biais d'une rampe. Un second niveau accueillait un ou deux petits véhicules d'interventions (qui ne devaient pas excéder les 10 mètres de long) destinés aux techniciens. Un troisième niveau, le "toît" du droïde, permettait à deux airspeeders gouvernementaux de se poser et de subir les entretiens de routine avant de repartir.

Un droïde de ce modèle, Enell, avait été déployé sur une planète de l'espace impérial, Lo'Uran, et dont le gouverneur, Blithane, était particulièrement corrompu. Lorsque l'Imperial Security Bureau vint arrêter le gouverneur pour avoir pillé à son compte une partie des ressources planétaires et pour ses connexions avec les milieux du crime organisé, Enell s'attacha à bien garder la baie au sein de laquelle la navette utilisée par les agents de l'ISB s'était posée, afin qu'aucun partisan du gouverneur ne s'en empare ou la sabote. Après le départ de l'Empire de la planète, les habitants célébrèrent l'acte héroïque du droïde et commencèrent à la tutoyer...

Références

Les plus consultés ensuite...