Aramandi

Les Aramandi étaient les habitants d'Aram, dans l'Amas Aramand... Afficher le sommaire

Les Aramandi étaient originaires du monde tropical à très forte gravité nommé Aram.

Apparence et Mode de Vie

Physiquement parlant, c'étaient de petits (selon les standards galactiques) et sombres humanoïdes à quatre bras. Les tons de leur peau variaient du rouge clair au marron clair. Leurs quatre yeux étaient de couleur noire. Les Aramandi portaient habituellement la tenue traditionnelle de leur Akia (clan), bien que ceux qui travaillaient à bord des vaisseaux spatiaux avaient adopté des tenues plus appropriées à leur position.

Aramandi Adulte Aramandi Adulte Le Peuple Aramandi était composé d'alpinistes émérites, et se déplaçaient tout aussi bien sur le sol que sur les parois d'une montagne. De fait, les voyageurs trouvaient particulièrement ardu de se déplacer dans les villes et vaisseaux Aramandi : n'ayant pas tous quatre bras leur permettant autant de mobilité dans l'espace que les habitants d'Aram. De plus, les plafonds très bas de l'architecture de ces derniers pouvaient être très troublants pour les espèces de taille moyenne ou grande. Ainsi, bien qu'ils aimaient les forêts sauvages de leur monde natal, les Aramandi vivaient dans des villes-cités labyrinthiques à multiples niveaux. Ces infrastructures étaient éparpillées aux quatre coins de la jungle, dans de larges clairières ou sur les côtes.

La société Aramandi était dominée par une religion stricte et ancestrale baptisée Eeronon. Les préceptes de cette religion influençaient tous les aspects de la culture et de la vie Aramandi. C'était au travers de ce guide spirituel que les élites étaient sélectionnées, que les politiques étaient mises en place et que les vies étaient menées. L'Eeronon avait ainsi poussé à la mise en place du système akia : partant de plusieurs douzaines de clans mineurs, la société avait été réorganisée autour des quatre akia Orma, Cirra, Mila et Lota. L'Eeronon stipulait ainsi que malgré le fait que les quatre akia devaient se partager la planète Aram, chacun des clans devait aussi gérer l'une des autres planètes de l'Amas Aramand, nommée selon le clan en charge de celle-ci.

Organisation politique

Pourtant, bien que dominés par une religion commune, chacun des akia avait son propre système, sa propre loi, ses propres coutumes et traditions, ainsi que ses propres styles vestimentaires. Chaque akia jouait le rôle de médiateur des disputes internes, entre les clans mineurs. Ils avaient également leurs propres territoires et zones urbaines, organisés en territoires publics et privés. Les territoires publics étaient libres d'être visités par n'importe quel membre d'un autre akia ou étranger, tandis que les territoires privés étaient réservés aux membres du clan qui les possédaient. Quelques villes, pourtant étaient sous l'égide des quatre clans et divisées en quatre zones de contrôle.

Les akia

L'akia Cirra était le plus agressif et le plus militant des quatre clans. Et, bien qu'il n'y ait pas eu de guerres internes durant de nombreuses années, les Cirra portaient un point d'honneur à rester prêts, au cas où. De part leur nature belliqueuse et insistante, les Cirra étaient les Aramandi les moins appréciés. Les Lota étaient, au contraire, les plus conservateurs, perdant énormément de temps dans des discussions sans fin avant de prendre une quelconque décision. Ils considéraient que toutes les options possibles devaient êtres envisagées avant d'agir. De part cette nature, ils étaient vus comme de lents et manipulateurs bureaucrates qui restaient trop préoccupés par des idées inutiles. Les Mila étaient les plus libéraux et les plus portés sur les affaires économiques de quatre clans. Ainsi, ils étaient les plus ouverts et accueillants avec les étrangers. Les Mila étaient généralement appréciés des autres akia bien que leur volonté de changement et leur amour pour les étrangers fût mal vu par les autres akia. Les Orma étaient les plus dévots. Ils furent les premiers à mettre en place leur système en vue d'accomplir leur prophétie. Avec l'accomplissement de celle-ci il y eut bien longtemps, les Orma avaient utilisé leurs ressources monétaires et physiques afin de développer le système d'Orma le plus possible, tout en appliquant les préceptes religieux à la lettre. Les Orma étaient une caste pacifique qui résolvait les conflits par la médiation ou les guides moraux religieux.

Selon la religion Eeronon, chaque akia devait travailler en vue du jour où le clan quitterait Aram pour leur propre planète au sein de l'amas Amarand. Certains mondes de l'amas avaient déjà été mis en place et d'autres restaient à explorer. Chaque akia gardait un calendrier précis en vue de développer leur monde. Ce calendrier dépendait surtout de variables liées aux prophéties de l'Eeronon, de limitations budgétaires, technologiques ou de problèmes sociaux internes.

Les quatre akia étaient dirigés par un chef unique et neutre nommé Taal. Ce dernier était mis en place selon un ancien rituel de sélection Eeronon et tenait son poste en général jusqu'à sa mort. Chaque candidat à ce poste était jugé par un jury de quatre membres, un de chaque akia. Peu de choses étaient connues à propos des rites de sélection, bien qu'il était avéré que des tests de sagesses, d'intelligence, de combat, de gestion, de stratégie et de diplomatie étaient menés. Certains Taal étaient d'anciens prêtres Eeronon, mais ce n'était cependant pas un critère de sélection. Le Taal pouvait être démis de ses fonctions si un jury composé de membres de chaque clan en décidait ainsi. Cependant, ce n'était jamais arrivé.

Le Taal était l'arbitre absolu des conflits. Il s'occupait également de la mise en place des politiques pour le peuple Aramandi, incluant des négociations avec l'Empire ou d'autres étrangers. En plus de cela, le leader Aramandi dirigeait le Taler, les forces militaires en charge de protéger le système et en charge de policer le secteur. Cette force pouvait également être déployée pour protéger un autre système de l'Amas Amarand, si le Taal le jugeait nécessaire.

Avec la mise en place de l'Empire Galactique, les Aramandi envoyèrent de nombreuses demandes afin de rejoindre le Nouvel Ordre de Palpatine. Ainsi, un contrat fut signé entre impériaux et Aramandi afin de servir les intérêts des deux puissances. En échange de leur soutien au régime (incluant quelques taxes), les Aramandi avaient obtenu le droit de rester dans leur intimité, si ce n'était une petite garnison sur Aram et un nombre restreint de marines impériaux. L'Empire ne trahira jamais sa parole envers les Aramandi et la situation resta inchangée jusqu'à la destitution de celui-ci.

Sur le plan technologique, les Aramandi étaient loin derrière les autres puissances galactiques. Bien que l'on retrouvait des bâtiments importés sur Aram, ils préféraient utiliser leur propre technologie, qui était pourtant bien moins avancée que les modèles d'import plébiscités par les riches. Il y avait bien sûr des exceptions, mais cela restait bien rare, l'on notait par exemple le Croiseur de Patrouille Aramand, pourtant peu populaire. La technologie des répulseurs, introduite au temps de l'Ancienne République était très impopulaire et donc peu commune chez eux. Tous les produits possédant cette technologie ou des éléments encore plus avancés étaient donc importés.

Articles en rapport

Aramandi
Aramandi
Espèces
Eeronon
Eeronon
Cultures
Palpatine
Palpatine
Personnages
Taal
Taal
Cultures
Taler
Taler
Personnages