Temple Funéraire de Theed

Situé à environ un kilomètre de la ville de Theed, le Temple funéraire de Naboo se dressait au plein milieu d'un parc verdoyant. Seule construction autorisée de ce domaine, elle inspirait au respect et au recueillement. Le Temple est considéré comme l'un

Situé à environ un kilomètre de la ville de Theed, le Temple funéraire de Naboo se dressait en plein milieu d'un parc verdoyant. Seule construction autorisée sur ce domaine, elle inspirait au respect et au recueillement. Le bâtiment était considéré comme l'un des plus anciens de la ville avoisinante. Installé au bord de la rivière Solleu, le bruit des chutes d'eau proches se répercutait sur les murs de la structure, lors des nombreuses cérémonies de crémation. En fait, le choix de son emplacement permettait de faire écho au chemin de la vie et de la mort.

Les cortèges funéraires partaient lentement de Theed pour se rendre au Temple, passant devant de nombreux arbres anciens avant de monter la colline. La famille entrait ensuite à l'intérieur du bâtiment, en empruntant un vieux pont en pierre qui permettait d'accéder au niveau inférieur. Un peu plus loin se trouvait la Tour Livet, qui possédait une petite chambre circulaire. Dans cette pièce était entretenu un feu jour et nuit. L'emplacement du Temple au sommet de la colline impliquait que le feu soit visible à des kilomètres, permettant ainsi de rappeler aux Naboo qu'il faut profiter de la vie.


La chambre funéraire circulaire avait en son centre un bûcher. Lors de la crémation du corps, la fumée et la chaleur dégagées s'évacuaient très vite grâce à l'absence de toit. Différent des autres bâtiments de Naboo richement décorés, le Temple était sobre et ne montrait aucun signe ni symbole religieux, dans le but de permettre à toute personne de l'utiliser.

Un second Temple plus petit jouxtait le plus grand et il servait à préparer les dépouilles en vue de la crémation à venir. Si un simple coup d'oeil permettait de penser que les deux constructions semblaient crouler sous la végétation, en fait le personnel veillait à son entretien. Lorsque venait la fin de la crémation, les cendres du défunt étaient placées dans une petite urne. La famille décidait alors de les garder ou de les répandre dans la rivière toute proche. Pendant le Blocus de Naboo, le Maître Jedi Qui-Gon Jinn trouva la mort en affrontant le Seigneur Sith Darth Maul. Il fut incinéré au Temple Funéraire de Theed.