AL-BRT-34-X3

AL-BRT-34-X3 était un Superordinateur BRT produit par Aratech qui opérait comme agent d'Airen Cracken au sein de l'Université de Calamar, sur Esseles.

AL-BRT est le plus, dirons-nous, improbable agent avec lequel il m'ait été donné de travailler.
_Airen Cracken

Superordinateur BRT, AL-BRT-34-X3 opérait comme superviseur de l'ensemble des fonctions vitales d'une superficie de 40 millions d'habitants. Lorsque les politiciens s'aperçurent que ce superordinateur remettait en question leurs prérogatives et leurs salaires, ils décidèrent de le vendre à l'Université de Calamar, sur Esseles, où il y travailla pendant plus de deux cents ans. Ses capacités d'analyse furent mises à profit par les chercheurs de l'université pour les assister dans leurs laborieuses recherches. Mais après deux cents ans de bons et loyaux services, AL-BRT - surnommé Albert - décida qu'il était temps de fêter son anniversaire et invita dans ce sens les principaux chercheurs et les étudiants qu'il côtoyait, soit un peu plus de 200 personnes. Malheureusement, seules trois vinrent ! Albert en fut profondément déçu et commença à faire une "déprime". Il chercha alors un autre sens à son existence et découvrit un mail envoyé de l'extérieur à des sympathisants rebelles pour convoquer une réunion.

Intrigué, le superordinateur écouta leurs conversations par le biais de l'intercom de la porte. Pendant plusieurs semaines, il suivit les réunions du groupe et devint de plus en plus intrigué par cet "Empire" et les atrocités commises en son nom. Ce fut là la révélation qu'il attendait tant. Il décida d'infiltrer les ordinateurs centraux impériaux en émettant des algorythmes destinés à lui faire passer les barrières de sécurité informatiques, et découvrit qu'un espion - de l'Imperial Security Bureau ou des Renseignements Impériaux - avait infiltré le groupe. Albert décida à ce moment-là de dévoiler son identité en contactant les leaders de la cellule et en les informant de l'identité du traître, les aidant même à quitter la planète.

A partir de ce moment, l'Alliance Rebelle possédait un puissant allié dans les Mondes du Noyau et Albert exprima sa ferveur et son patriotisme vis-à-vis de l'Alliance en infiltrant tous les systèmes informatiques d'Esseles, civils comme militaires, passant ses informations par le biais de messages cryptés. De plus, il aida les membres de la cellule de l'Université à obtenir des armes et des ressources pour continuer leurs actions.

Articles en rapport

Esseles
Esseles
Planètes