7e Régiment des SpecForces

7e Régiment des SpecForces

7e Régiment des SpecForces
Informations générales
Type d'organisation
  • Organismes militaires
FactionLe 7e Régiment des SpecForces Rebelles regroupait tous les autres specialistes des meilleurs forces de l'Alliance Rebelle, en particulier les techniciens, pilotes et interrogateurs.

Le 7e Régiment des SpecForces Rebelles peut faire office de régiment fourre-tout. Il regroupait en effet de nombreuses composantes de l'armée, attachées au service des SpecForces. On les appelait "techniciens", parce qu'ils intervenaient indirectement dans les missions des soldats d'élite de l'Alliance Rebelle et de la Nouvelle République.

Pilotes et Conducteurs Les SpecForces avaient besoin de se rendre d'un bout à l'autre de la galaxie, ou bien sur un point précis d'une planète, afin d'accomplir leurs missions, et c'étaient les pilotes et/ou les conducteurs qui les y emmenaient. Ces derniers étaient sélectionnés strictement sur leurs aptitudes et l'avis de leurs supérieurs, après passage devant une commission qui jugeait leur capacité à piloter tous types de vaisseaux ou de véhicules, notamment ceux qui allaient transporter leurs collègues en mission, de même pour les exfiltrer de leurs positions. Les pilotes n'étaient pas autant remarqués que le très célèbre Escadron Rogue, mais ils pilotaient avec une aisance incroyable, pouvant semer les chasseurs impériaux sans trop de dommages, mais aussi évitaient que le transport ne devienne une boule de feu à cause des défenses anti-aériennes ennemies.

7e Régiment des SpecForces

Opérateurs de Scanners-Communications Connus sous le nom d'"Yeux" pour les SpecForces, ces opérateurs de scan-comm étaient très importants pour les soldats d'élite car ils indiquaient la progression de l'ennemi aux soldats, notamment les missions lambdas. A contrario, les Infiltrateurs Rebelles ne les utilisaient quasiment jamais, préférant le silence radio à des éternelles discussions sur la position de l'ennemi.

7e Régiment des SpecForces

Interrogateurs

Ecoute, je suis le premier à te poser des questions. Si tu ne coopères pas... eh bien, tu vas entendre parler de Wookiees et de bras.

Un interrogateur à un prisonnier impérial

Les interrogateurs de l'Alliance Rebelle, au contraire de ceux de l'Empire Galactique, et en particulier ceux de l'Imperial Security Bureau qui avaient trop tendance à utiliser la torture, faisaient preuve de patience et de self-contrôle afin de tirer le meilleur de leurs prisonniers: intimidation, manipulation, promesses, privation de sommeil (le prisonnier a l'impression qu'il s'est écoulé 24 à 36 heures, alors qu'il n'y en a seulement 12 de passées), parfois même les techniques télépathiques à l'aide de certaines espèces, voire même la simulation de torture d'un camarade, ou jouer au bon interrogateur en faisant ami-ami avec le prisonnier. Bref, tout le cocktail d'un bon interrogatoire selon les anciennes valeurs de l'espionnage. Même si ces techniques prenaient plus de temps que la torture, elles avaient plus d'effets bénéfiques; le tout étant de savoir doser avec le prisonnier pour qu'il donne les informations cruciales le plus rapidement possible.Les SpecForces avaient ainsi leurs propres interrogateurs, les meilleurs des Services de Renseignements de l'Alliance Rebelle et de la Nouvelle République, qui interrogeaient les prisonniers fournis par les commandos d'élite.

Spécialistes des Acquisitions Les spécialistes des acquisitions étaient spécialement affiliés aux SpecForces car ils savaient faire preuve de débrouillardise, contrairement à leurs homologues de la Flotte ou de l'Armée Rebelles, qui passaient souvent par un tas de paperasse, ce que détestaient les spécialistes. Ces derniers avaient de nombreuses filières pour leur fournir des armes, équipements, nourriture, et cela en grande quantité. Un spécialiste pouvait être aussi un civil qui volait du matériel pour le compte des SpecForces, voire même un agent infiltré dans la logistique impériale, passant en contrebande ce qui était nécessaire.

Les plus consultés ensuite...