Théâtre Rodien

Le Théâtre Rodien était le théâtre traditionnel des chasseurs de primes Rodiens sur Rodia.

Le théâtre rodien est une invention de celui qui devint Grand Protecteur des Rodiens, Harido Kavila. Le théâtre représentait presque exclusivement des scènes de batailles ou de combat, ayant un rapport direct avec l'histoire du peuple désuni qu'étaient les Rodiens. Les effets dramatiques portaient à la fois sur le héros, méchant ou gentil selon les critères humains, mais aussi sur le carnage qui pouvait résulter du type de scène. En général, le théâtre rodien, pour la magnificence du spectacle, était joué dans d'immenses arènes qui reconstituaient les trois genres de catégories :

  • Ghest : il s'agit de l'histoire de l'attaque d'un village par un terrible prédateur dont les habitants se réunissent pour faire face à ce monstre. Cependant, la majorité des fins recensées, à la fois par habitudes et faiblesses intellectuelles, mettent en scène le prédateur qui dévore les habitants jusqu'au dernier.

  • Le Challenge : ce genre du théâtre rodien s'apparente à un genre historique, mettant en scène deux clans s'affrontant pour un morceau de territoire. Kavila voulait en faire un genre préventif, notamment avant les compétitions de chasse, pour faire comprendre aux clans rivaux la nécessité d'éviter l'affrontement.

  • Première Chasse : ce dernier thème met en scène un jeune Rodien voulant faire ses preuves auprès des aînés de son village. Cependant, la majorité des scénarios aboutissent à une traque du chasseur par un prédateur. Il s'agit du style le plus politique puisqu'il justifie notamment le courage des chefs de clans et leurs prétentions au pouvoir, comme ce fut le cas avec Navik le Rouge.

Au fur et à mesure de l'évolution de la société rodienne et de sa culture, devenir un acteur devint aussi prestigieux qu'être chasseur de primes ou chasseur tout court. Nombre d'écoles de théâtre et de danse ouvrirent leurs portes. Ces dernières se battaient pour avoir les faveurs des Grands Protecteurs afin de mettre en scène leurs histoires et leurs actes. Si une école venait à être refusée pour obtenir les faveurs d'un grand de Rodia, les acteurs de la troupe pouvait quitter la planète pour faire carrière sur les mondes où la minorité rodienne était concentrée, comme dans l'Espace Hutt. Si cette troupe faisait écho jusque sur Rodia, le Grand Protecteur pouvait la rappeler et lui faire grâce d'une représentation. La troupe la plus connue reste la Troupe Galactique Dramatique Rodienne, composée de 200 acteurs (notamment de la célèbre danseuse Entukan Yesosko), équipés aux frais du gouvernement de Rodia et disposant des meilleurs promoteurs et agents qui puissent exister.

Le théâtre était aussi le reflet de la société qu'elle représentait : c'était le lieu où jeunes acteurs s'opposaient aux anciens, proclamant des idées controversées et permettant à la société d'évoluer, notamment au travers de scénarios un peu plus riches en matière de réflexion politique sous la Nouvelle République.

Articles en rapport

Rodia
Rodia
Planètes