R3-T7

Acquis dès sa sortie des chaînes de productions d'Industrial Automaton par l'Ancienne République, R3-T7 fut affecté au Département Judiciaire.

Acquis dès sa sortie des chaînes de productions d'Industrial Automaton par l'Ancienne République, R3-T7 fut affecté au Département Judiciaire. Bien avant la Guerre des Clones, le droïde astromech servit sur un patrouilleur, écumant la galaxie à la poursuite de contrebandiers et autres pirates. Par une suite de circonstances inconnues, T7 devint la propriété d'un Sénateur, son travail consistant à tenir l'agenda et à veiller à la sécurité de son nouveau propriétaire. Malheureusement, le maître du droïde fut impliqué dans un scandale politique, comme de nombreux membres du Sénat pendant la Guerre des Clones. Le Comité Disciplinaire du Sénat reconnut le Sénateur coupable de corruption. Le fautif fut condamné à purger une peine de prison sur son monde natal et ses biens furent vendus aux enchères.

A la grande stupeur de R3-T7, aucun acheteur ne se présenta pour payer son prix de réserve relativement élevé. Afin de s'en débarrasser, il fut vendu au rabais à un petit trafiquant opérant dans les bas-fonds de Coruscant. Alors que le petit droïde faisait une course pour son nouveau maître, un gang des rues surgit d'un dédale et lui tira dessus à bout portant. Son propriétaire, ne souhaitant pas se débarrasser de son assistant, réalisa une réparation des plus sommaires. Malheureusement, T7 subissait de nombreux courts-circuits, entraînant des pertes de mémoire, qui occasionnaient une défaillance du système d'orientation de l'astromech. Lassé des disfonctionnements de R3-T7, le trafiquant décida de s'en débarrasser en le laissant errer dans les rues de Coruscant. Le destin du droïde est encore inconnu à ce jour.