Narglatch

Créature quadrupède imposante et véloce, le Narglatch avait élu domicile dans les plaines verdoyantes de Naboo et les entendues glacées de Orto Plutonia.

Créature quadrupède imposante et véloce, le Narglatch avait élu domicile dans les plaines verdoyantes de Naboo et les entendues glacées de Orto Plutonia. Prédateur sournois, ce carnivore possédait notamment des pattes robustes qui se terminaient par trois griffes pointues non-rétractiles avec de petits coussinets sous la voûte plantaire pour étouffer ses pas. Un atout non négligeable pour s'approcher et bondir sur une proie.

Cet animal avait un puissant odorat ainsi qu'une excellente acuité visuelle nocturne. Sa longue queue aérodynamique, qui se terminait par un petit éventail, lui permettait de procéder à une correction de trajectoire de dernière minute lorsqu'il poursuivait son prochain repas sur de longues distances. Même si ses pattes lui permettaient de nager, il essayait généralement d'éviter les eaux profondes. Le Narglatch préférait également éviter le plus possible son unique rival, le Zalaaca. Les mâles, qui se distinguaient grâce à des excroissances charnues et pointues sur la crinière, rejoignaient uniquement les femelles, beaucoup plus féroces que ces derniers, à la saison des amours pour s'accoupler. En temps normal ils vivaient en solitaire. La mère pouvait mettre bas deux petits par an. En l'occurrence toujours des jumeaux de sexe opposé. Les petits étaient abandonnés à la naissance et devaient apprendre à se défendre et se sustenter par eux-mêmes. Ils restaient d'ailleurs ensemble jusqu'à leur majorité, c'est-à-dire deux à trois ans, pour s'aider mutuellement.

Un Narglatch et son repas. Un Narglatch et son repas.
Lorsque la nourriture venait à manquer, les Narglatches n'hésitaient pas à chasser de petits rongeurs et ou bien encore les nouveaux nés de leurs congénères... Du cannibalisme forcé pour survivre. Sur Naboo, les jeunes s'attaquaient uniquement aux herbivores des plaines et des marais, comme par exemple les majestueux Ikopi. Les adultes préféraient chasser des Fambaas, des Kaadus ou des Jimvus. En l'occurrence, des proies plus importantes et dangereuses. Si les Naboos choisirent d'ignorer et d'éviter ces prédateurs, la communauté Talz du Chef Thi-Sen de Orto Plutonia décida au contraire de les étudier. Ils réussirent notamment à les domestiquer. Les féroces félidés devinrent ainsi des montures et des partenaires fidèles.

Articles en rapport

Fambaa
Fambaa
Créatures
Ikopi
Ikopi
Créatures
Naboo
Naboo
Planètes
Zalaaca
Zalaaca
Créatures