Chasseur Nocturne

Le Chasseur Nocturne était l'une des créatures influencées par le Côté Obscur, sur Dxun.

Le Chasseur Nocturne était un prédateur extrêmement dangereux de la lune d'Onderon, réputé pour descendre d'une autre espèce, le Maalraas, avec lequel il partageait un certain nombre de caractéristiques basiques : quadrupède, mâchoires puissantes terminées par de longs crocs acérés, queue. Le cuir de sa peau était couvert de très petites écailles qui avaient la capacité hors norme de réfléchir les tirs énergétiques (Blasters, etc...), ce qui le rendait quasiment invulnérable, en plus d'être capable d'une certaine façon d'user de la Force. La seule manière pour un chasseur d'en venir à bout était d'utiliser le poison.

L'Ancienne République pensait cette race éradiquée, mais plusieurs sembleraient avoir survécu. Capturés primitivement pour être domestiqués ou entraînés à des fins peu scrupuleuses, ils se seraient échappés ou auraient été relâchés dans la nature, un peu partout, permettant à l'espèce de proliférer dans d'autres mondes.

Un Chasseur Nocturne. Un Chasseur Nocturne. Un Chasseur Nocturne ne pouvait être apprivoisé. Voila pourquoi ceux qui tentaient de le faire finissaient soit entre ses griffes, soit par le relâcher pour sauver leur vie. Il n'avait pas de maître et n'obéissait pas. Cependant, il arrivait très rarement qu'une de ces créatures puisse accepter la compagnie d'un humain/humanoïde, tout en gardant une totale indépendance d'esprit. Celui-ci avait alors le privilège de pouvoir agir envers le fauve d'une manière presque amicale, tout en se rappelant bien qu'il pouvait prendre l'envie au Chasseur Nocturne de rompre le pacte et de le croquer à n'importe quel moment. Si ce « pacte » se réalisait, les connaissances du dit « ami » pouvaient éventuellement approcher aussi le Chasseur Nocturne, en toute prudence.

Un Chasseur Nocturne était très protecteur envers ses petits, qu'il avait environ tous les deux ans, et faisait naître au milieu d'un petit amas de détritus. L'élu pouvait éventuellement les approcher et les toucher, mais tout geste interprété par l'animal comme une menace pour sa progéniture changeait l'humain en future nourriture fortement comestible.