Char à Répulseur 1-H

Le Char à Répulseur 1-H était une production d'Ubrikkian Transports pour le compte de l'Empire Galactique. Il était très apprécié des Hell's Hammer.

Créé afin de remplacer le Char à Répulseur S-1 FireHawke, le 1-H est la principale version et la plus lourde du Char à Répulseur classe Imperial, et représenta la majeure partie des 1500 chars de la première série de production. Alors que le Char à Répulseur 1-L n'était qu'un char de garnison et de reconnaissance et le Char à Répulseur 1-M un véhicule de commandement, le 1-H était un véritable char de combat à part entière, équivalent dans l'ordre de bataille impérial à une escouade à lui tout seul.

Résultat de l'obsession impériale pour la modularité, le 1-H fut construit par Ubrikkian Transports qui se dota d'un "conseiller" illustre en la personne du Haut Colonel Zel Johans, commandant du mythique Régiment Hell's Hammers, et le moins que l'on puisse dire est que cette collaboration porta ses fruits, puisque le 1-H était probablement l'un des meilleurs chars à répulseurs jamais construit. En effet, son armement principal, construit en sous-traitance par Merr-Sonn, était un redoutable canon laser lourd en tourelle arrière d'une portée de cinq kilomètres, qui s'avérait dévastateur contre les véhicules, tandis que l'armement secondaire se composait du canon blaster lourd en tourelle avant, présent sur tous les modèles de la série, utile à plus faible portée (1 kilomètre) en complément ou en remplacement en cas de problème mécanique de l'artillerie principale. Sur les flancs, à l'avant du véhicule étaient également installés deux canons blaster plus légers, probablement dédiés à la lutte anti-infanterie et véhicules légers.

Phénomène rare dans l'histoire de la construction de matériel militaire, le programme rentra dans le budget et dans les temps, et la première série de 1500 chars à répulseurs classe Imperial entra en service peu avant la bataille de Yavin, et 1420 de ces véhicules furent assignés à l'Etoile Noire I, le reste étant fourni aux Hell's Hammers : ainsi, Zel "Rancor" Johans commandait un 1-H. Avec la destruction de la première Etoile Noire, tous les 1-H contenus à son bord furent détruits, mais la production de ces véhicules se poursuivit, à une cadence hélas plus réduite, en grande partie chez des sous-traitants locaux d'Ubrikkian installés dans chaque secteur et produisant directement pour le compte des Armées Sectorielles, lesquelles les déployèrent progressivement dans des unités blindées impériales engagées dans des opérations de combat ou de maintien de l'ordre.

En raison de leur réorganisation, les Hell's Hammers ne purent être employés dans la bataille de Hoth, mais Johans tout comme les analystes rebelles considérèrent que si cela avait été le cas, grâce à leur vitesse, leur puissance de feu et leur non-vulnérabilité face aux tactiques employées contre les AT-AT, les 1-H auraient pu remporter la victoire en un tiers du temps mis par le General Veers et sa Force Blizzard, empêchant ainsi les évacuations rebelles et réduisant donc à néant toutes les forces basées sur Hoth.