Vaisseau d'Investigation Astrogator

Vaisseau d'Investigation Astrogator

Vaisseau d'Investigation Astrogator
Informations générales
Type de vaisseau
  • Vaisseaux Auxiliaires
Constructeur/Producteur
  • Institut de Reconnaissance Astrographique
Caractéristiques techniques
Taille
  • 35 mètres
Armement
  • N/E
Capacité
  • 1 tonne
Equipage
  • 3 membres
Passagers
  • N/E
Blindage
  • 90
Boucliers
  • N/E
Vitesse spatiale
  • 100 MGLT
Hyperpropulsion
  • x2
Hyperpropulsion d'urgence
  • x15
Senseurs
  • 50 / 100 / 150 U.S.
Autonomie
  • 1 semaine
Maniabilité
  • très faible
Commerce
Prix
  • 60 000 crédits neuf
Données complémentaires
Vitesse atmosphérique
  • 1 200 km/h
VaisseauLe Vaisseau d'Investigation Astrogator était un vaisseau de l'Institut d'Enquête Astrographique.

Si pendant des années, l'activité de l'Imperial Survey Corps permit le référencement de dizaines de milliers de mondes, en raison de l'importance stratégique des données collectées et de certaines causes politiques - comme la présence de non-humains sur certaines planètes -, les cartes établies à l'époque impériale se trouvaient, pour nombre de mondes, volontairement erronées.

En raison de la priorité donnée par la Nouvelle République à la rectification de ces cartes à la fiabilité incertaine, l'Institut d'Enquête Astrographique mit en service un grand nombre de vaisseaux d'investigation de classe Astrogator, appareils plats, ovoïdes à pont unique hérissés de senseurs, utilisés pour le survol à grande vitesse de systèmes pour des missions de cartographie. Leur rôle n'étant pas de mener des missions au sol (tâche propre aux éclaireurs), les équipage des Astrogator ne se posaient que très rarement sur le sol des mondes qu'ils répertoriaient.

C'est un Astrogator, l'Astrolabe, qui fut la première victime républicaine de la Crise de la Flotte Noire : abattu par les Yevethas lors d'une mission au-dessus de Doornik-1142, il servit de prétexte à ceux-ci pour dénoncer un projet d'invasion de la Nouvelle République contre l'Amas de Koornacht, prétendument précédé par ce qu'ils présentèrent comme un « vaisseau espion »...

Références

Beaux Livres
  • Cracken's Threat Dossier, 1997

Les plus consultés ensuite...