Guilde des Esclavagistes Karazak

La Guilde des Esclavagistes Karazak était l'une des plus grandes guildes de la galaxie, et surtout l'une des plus organisées sur le plan de la planification.

Après la Proclamation de l'Ordre Nouveau, la Constitution de la République Galactique, et avec elle le traité rendant impossible toutes les formes d'esclavages, fut abolie. Par le Décret Impérial A-SL-4557.607.232, l'Empire reconnaissait l'utilisation des esclaves et leur commercialisation. Parmi les plus grandes guildes d'esclavagistes, on retrouvait celle des Karazak, basée dans le système de Karazak, dans le secteur de Sujimis. Cette guilde fit rapidement de la concurrence aux autres guildes d'esclavagistes car elle n'avait qu'un seul but : s'assurer que la marchandise serait vivante lorsqu'elle arriverait à destination, et pour cela, tous les moyens étaient mis en oeuvre, contrairement aux autres guildes qui se bornaient à effectuer des opérations de pillages , à tuer un maximum de personnes et à emporter les quelques survivants comme esclaves. Pour la plupart des Karazaks, l'esclavage était une façon de vivre. On estimait les membres de la Guilde à plus de 12 000, dont 5 000 membres spécialisés dans les opérations directes. Ces membres étaient dirigés par un Comité Exécutif composé de 12 membres fondateurs de la Guilde.

Raid de la KSC Raid de la KSC

Un code très spécifique régissait le commerce des esclaves : ces derniers devaient être vêtus convenablement, nourris et enfermés pas plus de 30 heures. A l'inverse, un code interne faisait que les conditions de travail de la KSC étaient une aubaine pour de nombreux esclavagistes amateurs : les employés et leurs familles recevaient une prime annuelle sur les bénéfices réalisés. De même, le Comité s'engageait à ce que la famille reçoive une pension en cas de décès d'un esclavagiste. C'est ainsi que la notoriété des actions de la KSC éclata dans toute la Bordure Extérieure.

Les actions esclavagistes étaient planifiées longtemps à l'avance, grâce à une batterie d'experts infiltrés sur la planète qui prenaient en compte les défenses, la qualité des individus et les ressources. Peu de ces opérations échouaient, notamment grâce à l'entraînement des membres de forces d'assaut. De même, la flexibilité de la chaîne de commandement évitait que des opérationnels capturés par l'Empire de Palpatine ou la Nouvelle République puissent révéler les futures actions de la Guilde.