Fyodos

Fyodos était un monde à la gloire effacée, une culture rétrograde qui avait basculé de l'apogée de la haute technologie aux sombres abysses du barbarisme et de la techno phobie.

Description de la planète

Fyodos était un monde à la gloire effacée, une culture rétrograde qui avait basculé de l'apogée de la haute technologie aux sombres abysses du barbarisme et de la techno phobie. Le peuple de Fyodos était un peuple fort et fier, adhérant à un code guerrier strict et à des coutumes tribales. La haine Fyodoi de la technologie provenait d'une guerre dévastatrice appelée le Grand Nettoyage (1). Leurs grandes cités reposaient en ruines, regorgeant de beaucoup d'artefacts technologiques, mais certaines zones étaient cependant strictement interdites et taboues. Fyodos possédait trois lunes, la Lune de la Vie (2), la Lune de la Mort (3) et la Lune de la Guerre (4). Sur cette dernière reposait une vieille base abandonnée datant de la période pré-Nettoyage. La planète et son système avaient été répertoriés par l'Empire Galactique, mais la planète fut jugée trop pénible pour des projets de construction de base. De plus, la position de Fyodos n'avait aucune valeur stratégique, et elle n'était même pas située à proximité d'une quelconque route commerciale majeure. L'Empire ne cita jamais le nom de la planète et de ses lunes, juste le nom de l'étoile pour faciliter la cartographie. Le terme de « planète marécageuse » revenait fréquemment dans les rapports des éclaireurs impériaux.

Tatrang IV, l'autre nom donné à Fyodos, était le seul monde habitable dans tout le système Tatrang, composé de huit planètes. Les habitants de Tharak étaient superstitieux et barbares. Sur la Lune de la Mort, et également dans les montagnes de Tharak, une paire d'impulsions énergétiques agissait à environ huit heures d'intervalle. Elles activaient pendant une courte période les appareils électroniques des deux bases restantes abandonnées dans le système Fyodos. Tatrang I, Tatrang II et Tatrang III étaient commercialement pauvres. Tatrang V possédait des gisements de minerai encore intouchés par aucune exploitation Fyodoi. Tatrang VI et VII étaient entourées de gaz de faible valeur économique. La ceinture d'astéroïdes entourant le système contenait des traces de minéraux et le plus gros astéroïde de la ceinture était assez grand pour accueillir une petite base d'éclaireurs. Cette ceinture d'astéroïdes était un véritable danger pour un pilote non aguerri. Pour qu'un vaisseau puisse passer à travers, une expérience de pilotage élevée était requise. Plus le niveau était élevé, moins de dégâts le vaisseau subirait. Le pilote devait toutefois être conscient que sa vitesse ne l'aiderait pas à traverser le champ indemne.

La planète Fyodos possédait trois principaux continents nommés Roh, Kaled et Othlos, parsemés de petites îles isolées le long des côtes. Seule Roh regroupait quelques représentants de la race Fyodoi. Les forêts étaient également une caractéristique principale de ce monde, mais la présence des Fyodoi avait créé une demande en bois pour les bâtiments, et de fuel, menant à une déforestation massive et à l'éclaircissement de plus en plus de terres. La température moyenne était d'environ 20° le jour et 5° la nuit. En été, ces températures augmentaient de 20% et diminuaient de 20% en hiver. En matière de faune, Fyodos était un refuge pour les prédateurs, les grazers, les charognards et les oiseaux.

Histoire du peuple Fyodoi

Des siècles auparavant, Fyodos était le foyer d'une civilisation technologiquement avancée. Les Fyodoi avaient un programme spatial prospère, avaient exploré les trois lunes et leur monde voisin le plus proche, Tatrang V. Les trois continents étaient chacun peuplés de races humaines de niveau technologique égal mais dont les croyances et les philosophies étaient largement différentes. Bien qu'ils aient quelques fois coopéré, les relations étaient quand même tendues. Elles arrivèrent finalement à un tel point que la guerre finit par éclater entre les trois continents. Les batailles s'intensifièrent jusqu'à ce que les armes de destruction massive soient utilisées - à tel point que c'est à partir de ce moment que le terme « Grand Nettoyage » fut utilisé. Des villes et des populations entières de Kaled et Othlos furent balayées et le troisième continent, Roh, subit quatre-vingt-dix pour cent de dommages. Ses villes aussi subirent également de graves dommages.

Les survivants s'efforcèrent d'éviter les villes en ruine, de peur qu'elles soient occupées par des groupes d'ennemis. A la place, les habitants commencèrent à vivre sur quelques petites zones non contaminées restantes. Les années passèrent et la décadence s'installa,la société se dégrada, commençant à éviter tout ce qui avait trait à la technologie, vue comme la cause du Nettoyage. Il devint donc interdit d'approcher et de toucher à une quelconque forme de technologie, du moins ce qui paraissait plus élevé que le niveau technologique actuel (âge médiéval).

Actuellement, les Fyodoi vivaient dans des huttes en pierre et en chaume, et la société se reconstruisit autour d'une structure tribale. Pendant ce temps, la nature recouvrit les derniers décombres de la guerre ainsi que les deux autres continents, maintenant peuplés par des douzaines d'espèces animales et végétales. Les Fyodoi restants ne voyaient pas l'intérêt de traverser l'océan et, en fait, la majorité des gens ignoraient l'existence des autres continents.

Chaque tribu était menée par un chef, qui dirigeait la plus grande tribu appelée les Roh. Une fois par saison, les leaders des tribus se rassemblaient tous pour procéder à un rituel appelé le « summat » (5). Les chefs s'installaient dans une hutte de paille, construite spécialement pour le rituel, et se mettaient à se hurler dessus un étrange charabia, et ce pendant des heures. A la fin de cette période, les chefs sortaient de la hutte et y mettaient le feu. Ce que faisaient les chefs n'était qu'une reconstitution de la période pré Nettoyage, et une version symbolique de la guerre. Ensuite ils organisaient un grand festin et discutaient avec les habitants de leurs problèmes et inquiétudes.

Chaque tribu possédait également un chaman. Le titre de chaman était héréditaire, et la tradition voulait que chaque chaman enseigne à son fils les secrets de la tribu. Le plus grand secret était en fait que chaque tribu était située autour d'un grand dépôt d'équipement datant de la période pré Nettoyage. Comme les habitants s'étaient enfuis des villes, ils avaient trouvé refuge dans ces abris contenant de la nourriture, de l'équipement et des armes. Les seules provisions restantes à présent étaient les milliers d'armes et munitions. Les armes de projections (c'est à dire pouvant tirer des balles) étaient les seuls objets que les lois tribales autorisaient à posséder, une dispense spéciale permettant aux Fyodoi de se défendre contre les prédateurs (en ce qui concernait le carburant, les chamans étaient les seuls distributeurs).

Tous les six mois, les chamans allaient faire un pèlerinage jusqu'à la base militaire abandonnée de Tharak, mais toutefois fonctionnant toujours, à cause des impulsions magnétiques. Là bas, il proférait des incantations magiques, et activait certains systèmes en appuyant sur des boutons dans un certain ordre, ces actions étant aussi issues d'un héritage. Ce que le chaman faisait vraiment était en fait une réinitialisation des armes du Jugement Dernier (6) pour un cycle de six mois. Si le compteur atteignait zéro et n'était pas coupé à temps, les impulsions envoyées vers la Lune de la Mort déclencheraient des séquences de centaines de missiles nucléaires, et empoisonneraient de ce fait le reste de la planète.

Les rares visiteurs de Fyodos étaient plus susceptibles de rencontrer la tribu Roh, menée par Kalor. Il avait une femme, Alyak, et deux fils, Dubesh et Meerak. Le chaman des Roh s'appelait Tseeach. Dans une poche de sa ceinture se trouvait un appareil de haute technologie, un récepteur émettant des bourdonnements aigus si l'alarme de Tharak venait à être déclenchée. Le fils de Tseeach, Erloi, s'entraînait régulièrement pour devenir chaman. La hutte du chaman était constamment gardée par un guerrier Fyodoi : en effet, dans cette hutte se trouvaient différents manuels techniques et détaillés expliquant la maintenance, la réparation et l'utilisation des équipements électroniques et armes.

Lieux importants

Le Point d'Atterrissage (7) : Les restes d'un spatioport, une simple piste d'atterrissage, reposaient à environ quatorze kilomètres au nord du village Roh. Un transpondeur souterrain diffusait toujours un signal qui s'arrêtait et reprenait par intervalles. N'importe quel vaisseau passant à proximité de la planète recevrait ce signal, qui était une variante du signal de terrain d'atterrissage habituel. N'importe quel système de navigation d'un vaisseau pouvait déterminer la source du signal.

La piste d'atterrissage était constamment patrouillée par deux gardes qui eux-mêmes ignoraient l'utilité de cette piste. Mais les postes de gardes étaient en quelque sorte une tradition Fyodoi

L'Installation Tharak : Cette station servit autrefois comme site de contrôle orbital, de surveillance et de régulation du trafic spatial. Cachée à l'intérieur d'une montagne, les panneaux lumineux, les contrôles environnementaux et les autres appareils électroniques fonctionnaient encore. Elle était signalée par des balises situées au sommet de la montagne. Toute intrusion interdite dans la base, activait une alarme, reliée à un petit récepteur en possession du chaman. Dés que l'alarme sonnait, le chaman emmènerait avec lui le chef et vingt hommes pour enquêter. L'alarme signifiait qu'un interdit avait été brisé, et donc qu'une loi avait été outrepassée.

Il restait quelques outils et des parties de rechange, pouvant être récupérés par toute personne passant par-là, incluant les cellules d'énergie pour les armes énergétiques ou des munitions pour les armes à projectiles. L'installation était également équipée de confortables chambrées, d'équipements médicaux et de communications, rendant de ce fait évident l'existence d'une base sur la Lune de la Mort. L'objet le plus étonnant restait quand même un hologlobe de deux mètres de large, indiquant les positions exactes des trois lunes. Les petits points lumineux représentaient les positions exactes de l'Installation, de la base sur la Lune de la Mort, de la piste d'atterrissage, des vaisseaux posés sur Fyodos et des vaisseaux en orbite. Les Galidyn ne comprenaient pas quelle est l'utilité de la base, mais ils la surveillaient une fois que le chaman en était parti. A cause de leur faible compréhension de la technologie Fyodoi (en dépit du caractère avancé de leurs propres appareils), ils étaient incapables de déchiffrer la nature de cette base. Ce lieu était un très bon endroit pour rencontrer un Galidyn.

La Base de la Lune de la Mort : Cette base fut construite dans le but d'accueillir vingt-quatre soldats. En plus des instruments de communication, du réseau de capteurs et des télescopes, cette base contenait assez d'équipements pour en faire un petit spatioport. Bien sûr cette base était abandonnée, mais toutefois en excellent état malgré l'absence de ressources pour fabriquer quoi que ce soit. La base fonctionnait toujours et tous les contrôles énergétiques et environnementaux étaient en état de marche. Il restait également du fuel dans les réserves. Parvenir aux niveaux inférieurs était très difficile, mais une fois à l'intérieur, on y découvrit des missiles.

Accéder à l'ordinateur central donnait un aperçu de l'indécision du personnel pour retourner ou non sur Fyodos pendant la crise. Pendant le Grand Nettoyage, ils reçurent l'ordre de lancer les missiles, mais à la lumière du massacre bouleversant qu'ils avaient engendré, ils refusèrent de lancer l'attaque. Finalement, certains rentrèrent sur leur planète et furent subséquemment incinérés. A la fin de la guerre, il était évident qu'aucun n'avait survécu. Ainsi, le personnel restant sur la lune décida de la quitter vers les autres mondes.

L'ordinateur contenait également des enregistrements concernant les missiles présents sur la lune. Obtenir cette information était très difficile, car les silos étaient situés dans une crevasse à dix kilomètres au nord-ouest de la base. La crevasse était profonde de huit kilomètres, juste assez large pour laisser se faufiler un cargo léger.

**Rapport de l'éclaireur impérial XX-298-B : ***« Après avoir atteint l'orbite de la seule planète habitable du Système Tatrang, j'ai immédiatement commencé à suivre les enquêtes biologiques et géographiques nécessaires. Après quelques heures, un point s'alluma sur mon radar à partir du premier continent. Ce signal semblait être une réponse à celui envoyé par l'une des trois lunes de la planète. J'ai amené mon vaisseau sur la lune en question et je découvrit une petite base d'observation apparemment abandonnée de toute forme de vie. Il fût impossible pour moi de descendre dans les niveaux inférieurs, mais mes scanners ont détecté des générateurs d'énergie, inactifs.

Après avoir atterri sur la planète, je fus surpris de voir un groupe d'hommes primitifs, brandissant des armes archaïques dans ma direction. Ils étaient apparemment agités en ma présence, et leur colère semblait portée sur mes équipements. Après les avoir dispersés, j'ai enquêté sur l'autre base et je découvris une station de relais de communications.

Je pense que cette planète nommée Fyodos, était autrefois le foyer d'une civilisation technologiquement avancée, qui s'écroula d'une certaine façon au fil du temps. Je ne pense pas que l'Empire trouve un quelconque intérêt à cette planète.

Je ne suis pas sûr de devoir inclure cela, mais quand je suis retourné à mon vaisseau, j'ai percuté un étrange lézard volant. Il dût y avoir quelques dommages sur les récepteurs audio externes, car il m'a semblé que le lézard se tourna vers moi et me dit : « Je suis terriblement désolé, c'est ma faute. »*

Gouvernement : tribal
Etoile : Tatran (géante rouge)
Appellation impériale : Tatrang IV
Aucune ressources stratégiques connues
Exploration et cartographie de la planète incomplète
Aucune installation impériale
Aucune inclinaison politique

(1)Great Cleansing
(2)Lifemoon
(3)Warmoon
(4)Deathmoon
(5)Summat
(6)Doomsday
(7)Landing Point