Droïde Manifeste LE

Le Droïde Manifeste LE était un droïde de protocole spécialement conçu pour la gestion et le transport spatial de marchandises.

Cybot Galactica lança près de 300 ans avant l'établissement de la Nouvelle République sa nouvelle unité LE, le Droïde Manifeste LE. Ce modèle pouvait être rapproché, par sa fonction, des Droïdes de Protocole déjà existants mais sa banque de données était toute autre. En effet, le Droïde Manifeste LE possédait en mémoire non seulement les restrictions concernant les échanges commerciaux dans les régions commerçantes majeures mais également l'intégralité du code de conduite qu'imposait le Bureau des Vaisseaux et des Services, le BoSS.

Le droïde s'avérait donc particulièrement utile car la mémorisation du code dans son ensemble par un être organique était tout simplement impossible. Le LE était donc employé pour de très nombreuses tâches fastidieuses comme faire l'inventaire d'un cargo ou s'occuper de remplir des paperasses en trois exemplaires. De plus, sa programmation le dotant d'une féminité assez développée en faisait un compagnon de voyage apprécié pour de longs trajets. Mais le LE était pourvu d'une honnêteté à toute épreuve, ce qui posa plusieurs problèmes, notamment dans les spatioports de l'Espace Hutt, où la contrebande et les pots-de-vin étaient monnaie courante. Ainsi, certains LE, pensant bien faire, dénonçaient la présence de marchandise de contrebande à bord du vaisseau où ils servaient. La plupart des propriétaires considérèrent rapidement que leurs partenaires mécaniques leur causaient plus de tort que de bien et Cybot Galactica cessa la production de ce modèle.

Toutefois, les quelques modèles restants, à force d'interaction avec des êtres organiques, apprirent à faire quelques compromis et devinrent moins rigides. Un de ces rescapés, LE-914, fut d'ailleurs connu pour avoir servi dans la Rébellion et avoir aidé à ce que les plans de l'Etoile Noire II à être transmis au haut commandement de l'Alliance Rebelle.