Droïde de récupération P-100

Les droïdes de récupération P-100 sont de vrais charognards à la recherche de carcasses de Podracers.

Sur la piste de Baroonda, ce fut un jour chargé pour les droïdes de récupération, qui ont passé au peigne fin deux kilomètres carrés pour récupérer les pièces du Podracer de feu Turbo McMerrit
_Extrait du show de Fode et Beed

Bien que le P-100 soit un produit de Serv-O-Droid, son concept était, à l'instar de celui des droïdes de mine de la série DUM, d'origine Cyrillienne. Cette espèce reptilienne créa différents modèles de droïdes aux fonctions complémentaires : le droïde de stand de ravitaillement pour réparer les Podracers et les droïdes de récupération pour récupérer les bolides trop endommagés pour voler. Ces unités étaient transportées à bord de droïdes porteurs montés sur répulseurs et dotés de senseurs multidirectionnels capables de localiser une balise de détresse automatisée d'un Podracer crashé. Chacun portait 3 droïdes P-100 et pouvait les libérer via un panneau ventral. Ces petits droïdes pouvaient charger leur butin sur les droïdes porteurs, qui étaient capables de porter jusqu'à cinq cents kilogrammes chacun, ou bien ramener les composants par leurs propres moyens aux hangars de courses.

Chaque P-100 était surmonté par une carapace en forme de cloche, comme celles que l'on trouvait au sommet des droïdes de stand de ravitaillement. En dessous, se trouvaient quatre bras articulés munis de pinces. Les répulseurs de cette unité étaient bien plus puissants que ceux des droïdes de même taille car ils étaient conçus pour supporter également la charge que portait le P-100.

Des P-100 lâchés sur le circuit de la Boonta Eve Des P-100 lâchés sur le circuit de la Boonta Eve

Voir des droïdes de récupération P-100 en action était monnaie courante pour les fans de Podraces, et particulièrement pour le petit groupe qui ne regardait ce sport que pour les accidents. Comme des Urusais planant au-dessous d'une charogne, les P-100 traquaient les carcasses de ces véhicules de course et les démantelaient en quelques instants.Les droïdes de récupération sont contrôlés par les organisateurs des courses, qui donnent aux pilotes 2 heures pour réclamer leurs bolides détruits avant que ceux-ci ne soient mis aux enchères. Des hordes de chineurs arpentent ces ventes et les moins respectueux de la loi sont connus pour déployer leurs droïdes de récupération, dans une course avec les autorités pour récupérer les précieuses pièces. Les équipes de P-100 étant indifférenciables les unes des autres, il arrivait parfois que des pilotes cloués au sol soient restés à regarder leur vaisseau se faire dépouiller, croyant que les droïdes étaient les leurs.

Cependant, tous les P-100 n'avaient pas pour fonction la récupération de Podracer : ils pouvaient être employés également pour le transport de paquets ou la recherche et le sauvetage de disparus. Sur Coruscant, un entrepreneur fit même importer des milliers de P-100 modifiés et munis de blasters paralysants afin d'éradiquer la vermine stratt des bas-fonds de la cité géante. Cependant les droïdes se révélèrent incapables de distinguer leurs cibles et l'homme d'affaires quitta la planète sans demander son reste, laissant une petite armée de P-100 arpenter les rues et attaquer les piétons innocents.

Enfin, le P-100 n'avait pas l'exclusivité de la récupération de Podracers, l'Arakyd HL-444 ,qui fut aussi employé comme arme par la République durant la Guerre des Clones, était également un des modèles courants de droïde de récupération de Podracers.

Articles en rapport

Coruscant
Coruscant
Planètes
Fode et Beed
Fode et Beed
Personnages
Podracer
Podracer
Cultures
Serv-O-Droid
Serv-O-Droid
Organisations
Urusai
Urusai
Créatures