Dervishs Seyugi

Les Dervishs Seyugi étaient un groupe d'assassins sensibles à la Force ayant opéré à l'époque de la République Galactique

Enveloppés dans des manteaux rouges, leurs visages couverts par des masques blancs, les Dervishs Seyugi étaient une secte d'assassins sensibles à la Force qui semèrent la terreur dans les mondes du Noyau où ils vendirent leurs services pendant plus d'un siècle jusqu'à leur destruction par l'Ordre Jedi. L'entraînement des Dervishs Seyugi n'incorporait que très peu de théorie, mais visait à inculquer aux acolytes un très haut niveau en arts martiaux et une capacité d'utilisation offensive de la Force.

De fait, sur toutes les forteresses des Dervishs Seyugi, une seule, celle de Recopia, avait échappé au nettoyage amorcé par les Jedi, et, à l'instar de l'Ordre de Mecrosa, ses survivants décidèrent de disparaître de la circulation en attendant le moment où ils pourraient reprendre leurs néfastes activités, et décidèrent de se placer en hibernation carbonique dont ils ne sortirent jamais, à l'exception connue de Razi Khan. En effet, à l'époque de la Guerre Civile Galactique, leurs descendants, membres d'un ordre monastique installé sur l'île de Mallif Cove, ignoraient tout des activités de leurs ancêtres et ne se doutaient pas que derrière leur abbaye, une forteresse cachée abritait de sombres secrets.