Station à Déploiement Rapide

La Station à Déploiement Rapide de Nen-Carvon était un modèle de petit poste avancé préfabriqué et modulaire pouvant être monté à bord d'un vaisseau capital par des équipes de techniciens et déployé par un vaisseau de débarquement dans un temps record.

Si la Base de Garnison Impériale préfabriquée standard était idéale pour abriter un bataillon entier pour de longues périodes, lors de l'occupation militaire de planètes, elle s'avérait tout à fait inadaptée pour servir d'abri à de petites unités lors d'opérations ponctuelles du fait de sa taille, de son coût et des difficultés de mise en œuvre. C'est pour ce cas de figure que fut conçue la Station à Déploiement Rapide de Nen-Carvon, un modèle de petit poste avancé préfabriqué et modulaire pouvant être monté à bord d'un vaisseau capital par des équipes de techniciens et déployé par un vaisseau de débarquement dans un temps record, tout en étant assez bien défendue par un armement intégré composé d'un Lance-Grenade à Concussion CGL 55ci, un Lance-Missile Guidé GML 32i, un Canon à Ions MICI et un Blaster à Répétition CVI, tous deux en tourelle.

La station à proprement parler consistait en une unité métallique octogonale reposant sur quatre petits pieds (pouvant être chargés électriquement afin de maintenir les animaux sauvages et les ennemis à distance), laquelle se divisait en neuf éléments modulaires : quatre espaces à vocation de support (abritant le générateur d'énergie, les batteries de secours, les systèmes de survie, les réserves générales, de liquides, de gaz et de ravitaillement, les détecteurs, l'unité de recyclage, les ordinateurs et les brouilleurs) et cinq espaces "de vie" (unité de commandement en position centrale, unité de mission, dortoirs pour vingt-quatre soldats, unité d'équipement et cuisine/mess/espace de détente).

La très grande qualité de la station était en fait sa modularité : elle pouvait en effet être raccordée soit avec d'autres stations du même type, afin de former une base plus importante et évolutive, soit avec différents types de modules extérieurs blindés afin de s'adapter aux missions. Huit type de modules extérieurs existaient :

- le module de conférence équipé d'un holoprojecteur et de deux grands écrans pouvait accueillir huit hommes et était utilisé pour des discussions tactiques, des négociations, des briefings...
- le module électronique intégrait capteurs avancés, et outils de surveillance, de communication et des ordinateurs ; opéré par quatre à six hommes, il pouvait être configuré différemment selon la tâche qui lui était dévolue.
- le module laboratoire servait généralement pour des opérations de recherche scientifique ou médicale.
- le module médical était déployé lors de mission de secours : il intégrait une salle d'opérations, une salle de rapport, et quatre à cinq lits. Certaines étaient équipées de plus gros matériel, comme des cuves à Bacta.
- le module de sas était tout simplement utilisé pour conserver la pressurisation intérieure dans des mondes à l'atmosphère hostile ou à l'absence d'atmosphère.
- le module de détention possédait quatre cellules à doubles lits et quatre cellules d'isolation à lit simple. Les cellules étaient lourdement blindées, équipées de systèmes de détection d'intrusions et scellées électroniquement.
- le module de garage servait tout simplement à abriter un petit speeder ou plusieurs Speeder Bikes, tout en offrant un atelier de réparation.

Comme nous venons de le voir, la Station à Déploiement Rapide était utilisée dans un très grand nombre de cas par l'Empire Galactique, des missions de reconnaissance et d'exploration au secours aux blessés sur le champ de bataille en passant par la surveillance de zones ou la recherche scientifique sur des spécimens locaux. Comme exemple de stations de ce type citons l'Unité 23/443 sur Yetnis, utilisée par l'Armée Impériale pour traquer les rebelles de la planète, et commandée par le Lieutenant Ril Garn.

Articles en rapport

Bacta
Bacta
Technologies