Beck-tori

Originaire des mers chaudes de la planète Nam Priax, le Beck-tori était une dangereuse créature carnivore sensible à la Force.

Les Beck-tori étaient des parasites aquatiques pouvant atteindre une stature des plus spectaculaires. Ces créatures avaient un grand air de famille avec les sangsues, à ceci près que ces dernières ne possédaient pas plusieurs rangées d'épines disposées derrière la tête conduisant à une gueule béante. C'est après avoir utilisé ses armes dorsales pour s'accrocher à sa prise que l'animal pouvait exécuter une torsion de son propre corps afin de mouvoir sa bouche jusqu'à la chair et ainsi la consommer à sa guise. La bête s'attachait généralement à un grand prédateur avant de le dévorer lentement, morceaux par morceaux. Une fois rassasié, le Beck-tori s'acheminait un passage dans les cavités corporelles de la victime, l'exposant à d'autres organismes envahissants. En effet, le corps de l'hôte fournissait un milieu idéal dans lequel la créature pouvait pondre ses œufs, assurant un abri à sa progéniture durant son développement. Pendant ce temps, le Beck-tori pouvait repartir à la quête d'une autre cible. Les larves étaient translucides et mesuraient seulement quelques centimètres de long. Toutefois, la plupart d'entre elles présentaient peu de danger pour les poissons de taille normale. C'est durant leur croissance qu'elles commençaient à devenir redoutables et en particulier à cause de leurs pointes abrasives. Néanmoins elles restaient beaucoup moins menaçantes que les amphibiens adultes eux-mêmes puisqu'ils pouvaient avaler leur repas tout entier sans en laisser une miette.

Un Beck-tori face à des Gungans. Un Beck-tori face à des Gungans. Les Beck-tori étaient extrêmement réceptifs au moindre mouvement dans l'eau, c'est pourquoi il arrivait parfois que ceux-ci attaquent à tort des bateaux ou des embarcations submersibles. Les adultes avaient en outre la capacité de respirer aussi bien sous l'eau qu'à la surface. Leur survie sur la terre peut s'expliquer grâce à leur morphologie reptilienne leur permettant de se déplacer avec lenteur en copiant les mouvements ondulants des serpents. Malgré les apparences, cette espèce présentait aussi une puissante affinité avec la Force ayant le pouvoir de s'affranchir de nombreuses attaques extérieures venant d'elle. D'ailleurs, les plus imposants spécimens étaient même capables de se guérir et de renforcer leurs aptitudes personnelles via cette mystérieuse énergie.

Les différentes ascendances ont évolué dans les mers chaudes de Nam Priax mais plusieurs larves furent introduites accidentellement sur d'autres mondes, dont Naboo, par le biais des cuves d'eau de vaisseaux spatiaux. Les individus devenus adultes représentèrent très vite une nuisance sur de nombreuses planètes aquatiques. Cinq siècles avant la Bataille de Yavin, une invasion de Beck-tori a assailli la paisible Mon Calamari. Leur éradication totale et définitive a exigé pas moins de cinquante ans d'efforts intensifs. Des rumeurs ont vu le jour sur de semblables créatures au corps distendu en apparence et sensibles à la Force qui seraient présentes sur d'autres lieux aux environnements hostiles comprenant déserts, jungles, ou encore des climats polaires. Bien qu'il soit très peu probable que ces bêtes eussent des relations directes avec les Beck-tori, la possibilité d'une évolution parallèle de l'espèce n'est pas écartée.