Transport Léger Crescent

Transport Léger Crescent

Transport Léger Crescent
Informations générales
Type de vaisseau
  • Transports
Constructeur/Producteur
Caractéristiques techniques
Taille
  • 30 mètres
Armement
  • 1 canon blaster léger (c)
Capacité
  • 80 tonnes
Equipage
  • 1 pilote
Passagers
  • 8 passagers
Blindage
  • 60
Boucliers
  • 30
Vitesse spatiale
  • 50 MGLT
Hyperpropulsion
  • x2
Hyperpropulsion d'urgence
  • x10
Senseurs
  • 2 / 4 / 8 U.S.
Autonomie
  • 2 mois
Maniabilité
  • 64 DPF (est.)
Commerce
Prix
  • 200 000 / 125 000 crédits d'occasion
Données complémentaires
Vitesse atmosphérique
  • 900 km/h
Affiliations
VaisseauLe Transport Léger Crescent, destiné à une clientèle de jeunes gens de riches familles désirant posséder un vaisseau, fut le premier et unique essai d'Hyrotil Corporation sur le marché des transports légers.

Le Transport Léger Crescent, destiné à une clientèle de jeunes gens de riches familles désirant posséder un vaisseau, fut le premier et unique essai d'Hyrotil Corporation sur le marché des transports légers. Cet appareil possédait tous les équipements que l'on pouvait attendre d'un vaisseau de luxe Hyrotil : des lignes fluides et un aménagement intérieur luxueux, intégrant les dernières technologies tant dans le domaine de la préparation culinaire que dans celui des unités de divertissement holographique.

Transport Léger Crescent

Le Transport Hyrotil était disponible en deux variantes : la première était équipée d'une hyperpropulsion, tandis que la seconde (Crescent Mark II) emportait à la place de celle-ci un plus grand salon et un plus grand espace cargo. Les deux variantes étaient toutes deux équipées d'un bouclier minimal (juste assez pour se protéger des météores et des débris spatiaux), d'un canon blaster léger, et de senseurs aux niveaux minimaux pour se conformer aux réglementations du BoSS. En dépit de cela, le tableau de bord de l'appareil est très impressionnant, et c'est, pour la plupart de ses acheteurs, ce qui importe. Notons que l'appareil ne disposait que d'une capsule de sauvetage triplace située sous le cockpit, à l'avant du vaisseau.

Bien que le Crescent n'eût qu'une faible capacité cargo et des possibilités d'amélioration limités, quelques spationautes (notamment ceux vivant d'escroqueries, de jeux - comme le joueur professionnel Aelon Reglis, propriétaire de The Adventurer - et de vols) le trouvent attirant car il est utilisé par des enfants de riches, et est donc nettement moins surveillé par les officiers des douanes et les vaisseaux de patrouille que de vulgaires YT-1300.

En dépit des difficultés, il existe néanmoins plusieurs manières pour améliorer le Crescent : certains capitaines modifient la capsule de sauvetage en un emplacement à armements, d'autres sacrifient une cabine au profit d'un générateur de bouclier supplémentaire, de senseurs améliorés ou d'autres équipements électroniques. En fait, en raison de la position centrale (le long du couloir) des liaisons des coupleurs énergétiques du vaisseau, ceux-ci peuvent aisément être détournés, même au profit de brouilleurs de senseurs, pourtant difficiles à installer et consommant une grande quantité d'énergie : s'il est difficile d'améliorer les performances du Crescent, celui-ci peut très aisément devenir un vaisseau de rêve pour un contrebandier.

Références

Romans

Les plus consultés ensuite...