Ranphix

ranphix

Les ranphix étaient des créatures placées au sommet de la chaîne alimentaire d'Elom.
Planète offrant de vastes étendues désertiques, de champs en friches et de terrains inhabités, elle avait tous les caractères requis de leur habitat naturel. Les Elomins (habitants d' Elom) évitaient les contrées désertiques. De fait, les ranphix se sont illustrés comme des prédateurs hors de pair, spécialisés dans l'embuscade ; ce qui laissait peu de chances de survie en cas de rencontre.
Plutôt nomades, ils erraient par groupes et creusaient leurs abris dans les sols quand les conditions climatiques ne leur permettaient pas de rester à l'air libre. Leur alimentation était principalement composée de proies mais ils savaient se contenter de vert pâturage ou même de charognes quand leur chasse restait vaine.
Leur échelle sociale était basée sur une organisation de chasse avec une grande place donnée au mérite. Et, leur panel de cris permettait une socialisation relativement développée ainsi qu'une organisation remarquable. Ces éléments réunis les distinguaient des autres prédateurs.
La meute était composée de groupes de 10 à 15 adultes (moins pour les meutes des montagnes), ainsi que de jeunes ranphix en formation.
Après 6 mois de gestation, les jeunes ranphix grandissaient lentement pour des animaux sauvages ; en effet, il leur fallait attendre 4 ans pour atteindre l'âge adulte.
Pendant ces 4 ans, les ranphix apprenaient l'art de la chasse, de la traque et de la communication ; cette éducation spartiate était entièrement assurée par le Kenska (chef de meute).
Le Kenska était la position sociale ultime pour un ranphix. Elle changeait tous les 5 ans avec une certaine constance due à leur instinct. La meute s'affrontait alors entre elle dans une lutte sans but meurtrier mais qui dégénérait souvent en tuerie fratricide ; ainsi quand le rituel s'achevait, le nouveau Kenska prenait le contrôle d'une meute amoindrie et son premier rôle était de reformer un groupe conséquent.

Bien qu'ils fussent des prédateurs rodés, les ranphix s'approchaient rarement des contrées habitées et chassaient principalement la nuit. Il était possible de rencontrer des meutes ayant établi une sorte de pacte pacifique avec les autochtones et la mythologie Elomin parlait souvent de ces liens plaçant les ranphix et les Elomin sur une échelle semblable.
Malgré cette sociabilité les Ranphix ne se prêtaient pas facilement à la domestication.
On trouvait cependant des femmes Elomin ayant pour compagnons des mâles ranphix qu'elles appelaient en cas de besoin. Ces femmes étaient alors considérées comme des « Elues » dotées de pouvoirs surnaturels inspirant le respect au sein de la communauté Elomin ; du côté ranphix cette union était vue comme un partenariat plutôt que comme une soumission dévalorisante.

Le ranphix possèdait une queue dédoublée à l'extrémité représentant une des énigmes de l'espèce ; de nombreuses théories avancées par des Xénobiologistes la considéraient comme un moyen d'évacuer l'excès de chaleur corporelle. Les Elomins quant à eux étaient persuadés que la queue du ranphix changeait de couleur en fonction de leurs émotions variant ainsi du vert foncé au rouge vif. Autre variation physique du ranphix : sa fourrure traditionnellement de couleur fauve pouvait varier selon l'habitat du ranphix (fourrures grises et blanches).

Articles en rapport

Elom
Elom
Espèces
Elomin
Elomin
Espèces