Artillerie Lourde Speizoc C-136

Né à l'époque où, en raison de la faible puissance des boucliers, le bombardement était la manière la plus efficace de faire tomber des villes en état de siège, le Speizoc C-136 est probablement la plus grosse pièce d'artillerie à ionisation sol-air jamai

Né à l'époque où, en raison de la faible puissance des boucliers, le bombardement était la manière la plus efficace de faire tomber des villes en état de siège, le Speizoc C-136 est probablement la plus grosse pièce d'artillerie à ionisation sol-air jamais créée.

D'une très grande portée (25km), le "Grandfather Gun", comme il était surnommé, était généralement déployé loin derrière la ligne de front, dans des zones sécurisées, d'où il opérait généralement un bombardement de surface sur villes, boucliers énergétiques, ponts, barrages, usines, cibles en orbite basse et autres installations techniques, contre lesquels sa décharge d'énergie extrêmement puissante (avec un rayon d'éclat de 100 mètres) faisait des ravages, tant du point de vue physique que de celui du moral des populations.

Cependant, plusieurs facteurs furent la cause de son abandon progressif, à commencer par l'amélioration des technologies de boucliers et de lasers le rendant obsolète. De plus, sa consommation pharaonique d'énergie qui ne lui autorisait que le tir de 40 coups en dépit de son alimentation par un générateur énergétique, tandis que la quantité d'énergie délivrée par le canon était d'une telle magnitude que des phénomènes atmosphériques anormaux remontaient et se déclenchaient souvent avec la décharge d'énergie, aboutissant parfois à une ionisation des troupes alliées présentes à proximité... Enfin, sa taille rend son déplacement difficile et son montage particulièrement long : entre six et douze heures !

Cependant, et en dépit des difficultés à se procurer des pièces détachées, le C-136 GrandFather Gun est toujours employé par l'Empire dans les mondes frontaliers, planètes de bas niveau technologique et autres lieux où les conditions naturelles (atmosphère, gravité...) empêchent toute opération aérienne.