Prédateur Makthier

Prédateur Makthier

Prédateur Makthier
Caractéristiques physiques
Taille
  • 1m20 à 1m70 de long pour 2m d'envergure
Données socioculturelles
Sociabilité
  • En groupe
Tempérament
  • Agressif
Régime alimentaire
  • Carnivore
Habitat
  • Grottes
Planète d'origine
  • Makthierse
CréatureLe prédateur Makthier n'avait de drôle que son apparence. En effet, même si à première vue il pouvait sembler amusant de voir voler cette forme larvaire aux ailes de chauve souris, il en était tout autrement quand on comprenait que ce prédateur pouvait êt

Le prédateur Makthier n'avait de drôle que son apparence. En effet, même si à première vue il pouvait sembler amusant de voir voler cette forme larvaire aux ailes de chauve souris, il en était tout autrement quand on comprenait que ce prédateur pouvait être un véritable danger. Lorsqu'on regardait de plus près, on découvrait une queue extrêmement flexible munie de nombreuses ventouses miniatures aidant à agripper des proies plus grosses, un dard paralysant à son extrémité, et deux longues et fines mandibules, reparties de chaque côté de sa bouche. Affamé, il était capable d'avaler deux fois son propre poids en un seul repas ! Et le danger était multiplié par le nombre de ces créatures lors des attaques.

Ordinairement, ce prédateur se nourrissait des petits rongeurs qui vivaient dans les grottes de cristaux de Makthierse, leur territoire. Il les traquait grâce à un système de sonar, sa vue étant totalement déficiente. Mais il arrivait que son appétit vorace ne soit pas rassasié par ces maigres proies, et il n'était pas rare qu'il sorte à ce moment-là des grottes en elles-mêmes pour aller chercher sa pitance dans les troupeaux des plaines voisines. Il n'hésitait pas alors à attaquer en groupe de dix individus ou plus. Il est aussi compté des cas où des humanoïdes colons s'étant aventurés malencontreusement dans les limites de leur territoire s'étaient fait assaillir par un groupe entier de ces voraces.

L'un des grands problèmes était justement que le territoire exact de ces créatures était mal défini : l'étendue des grottes situées au nord des plateaux continentaux était indéfinie et par là même, celle du territoire de ces animaux. Il se pouvait que le sol ne soit qu'un gigantesque gruyère, agrémenté de passages plus ou moins visibles entre la surface et le monde souterrain, possible lieu de rencontre désagréable avec des prédateurs makthiers. Les colonialistes eurent beau tenter de ne pas s'installer près de leurs territoires pour éviter les menaces pour eux-mêmes et leurs bêtes, le flou entourant leurs délimitations ne permit pas d'éviter toutes les attaques.