Infinities : Un nouvel espoir

Il y a très longtemps, dans une galaxie lointaine, très lointaine... les évènements et les personnages sont familiers, mais quelque chose n'est pas à sa place. Luke Skywalker mène vaillamment l'attaque contre l'étoile noire, vise le cœur de l'astre artificiel mais manque sa cible ! A partir de la conclusion de l'épisode IV, infinities accompagne Luke, Han, Leia, C-3PO et R2-D2 dans un récit alternatif ou tout devien possible.

Couverture et extraits

Critique de Bard'ika

Un nouvel espoir, commence à la Bataille de Yavin entre les forces rebelles et l’Etoile Noire I. Dans la trilogie originale Luke Skywalker détruit l’arme impériale à l’aide de deux torpilles à protons bien placées ! Il s’agit là du point de divergence qu’a choisi l’auteur, Chris Warner, pour changer l’avenir. En effet dans Infinities, les missiles ne font qu’endommager l’« astre » ce qui provoque des conséquences tragiques pour la Rébellion : les résistants, dont la Princesse d’Alderaan Leia Organa, s’échappent de la lune Yavin IV avant sa destruction mais sont faits prisonniers par la Flotte Impériale de Darth Vader, alors que Luke, Han Solo et Chewbacca prennent la fuite vers la planète Dagobah pour y rencontrer le Grand Maître Yoda. Le fils de Vader va devoir surmonter sa colère et suivre l’entraînement du maître Jedi pendant que sa sœur rejoint les rangs de l’empire et bascule du côté obscur de la Force. Cinq ans plus tard, la bataille finale a lieu cette fois sur Coruscant, capitale de l’Empire Galactique, où la flotte est rassemblée pour fêter l’anniversaire de la fin de l’Alliance Rebelle. Ce final est marqué par le combat entre Luke et Leia mais je n’en dirais pas plus pour ne pas dévoiler le dénouement. Cet épisode est très intéressant, la divergence est bien amenée et bien ficelée. Seul point négatif, la fin manque d’originalité.

Commentez cette bande dessinée