Nouvelle planète : Hoth

21 mai 2010 - mais euh... oh puis non tiens je vais rien dire

Moi je trouve que pour une planète loin et isolée, il se passe beaucoup de choses sur Hoth. D'un autre côté je suis mauvaise langue par principe : au moins comme ça je suis jamais déçu !

LE DÉSERT GLACÉ DE HOTH

Hoth, l'une des planètes les plus éloignées et les moins habitées de la galaxie connue, n'avait que peu d'intérêt aux yeux de la République jusqu'à ce qu'elle devienne le théâtre d'une terrible défaite. Au plus fort de la Grande Guerre, l'Empire et la République s'affrontèrent dans le système Hoth lors d'une bataille décisive qui vit la destruction de certains des vaisseaux les plus puissants et sophistiqués de la galaxie.

Suite à la bataille, la planète glacée devint un gigantesque cimetière spatial pour des centaines de vaisseaux des deux camps ennemis, dont certains prototypes déployés par la République dans l'espoir de prendre l'avantage. Mais la guerre se poursuivit et ni l'Empire ni la République n'eurent le temps et les moyens d'organiser des opérations de récupération sur Hoth.

La présence de tels trésors technologiques sur Hoth suscita la convoitise d'une ambitieuse confédération pirate qui entreprit sa propre opération de récupération. Aidés d'une armée de droïdes et de mercenaires, les pirates commencèrent à piller les restes utiles des épaves dans l'optique d'assembler leurs propres vaisseaux de guerre et créer ainsi une armada pirate.

Mais depuis la signature du Traité de Coruscant, Hoth est le théâtre de graves tensions. La République et l'Empire ont réinvesti la planète avec la ferme intention de recouvrer les vestiges de leurs machines de guerre. Malgré la paix et l'éloignement de la planète, des escarmouches éclatent fréquemment entre les deux superpuissances décidées à se battre jusqu'au bout pour la reconquête de Hoth.

Plus d'infos et d'images sur le site officiel du jeu.

A propos de cet article

leeto Rédigé par leeto le 21 mai 2010.
Classée dans la catégorie The Old Republic.

Commentaires

Commentez cet article