Galaxie

Extrêmement vaste, l'exploration de la Galaxie s'était étendue sur plus de vingt-cinq millénaires et était loin d'être achevée. Elle comptait cependant plusieurs régions, de très nombreux secteurs et des milliards de système stellaires habités. Afficher le sommaire

Présente depuis le commencement de l'univers, la Galaxie, apparue au moment du Big Bang, a été le théâtre de très nombreux évènements depuis sa formation. Bien que seul un quart de ce gigantesque espace ait été exploré en détails, aucune bibliothèque ne suffirait à rassembler l'ensemble de ses systèmes stellaires et ses planètes déjà connus.

Description de la Galaxie

La Galaxie était un des seuls points communs de l'ensemble des êtres vivants. Gigantesque au point que ses mesures pouvaient en devenir inconcevables, la galaxie avait été formée à la suite du Big Bang, cette gigantesque explosion qui avait créé l'ensemble de l'univers. D'autres galaxies furent également créées par ce phénomène, mais les habitants de la Galaxie n'eurent jamais l'occasion de pousser l'exploration jusqu'à d'autres galaxies que la leur. Les seules informations en provenance d'une autre galaxie étaient parvenues par des sources très anciennes et oubliées depuis longtemps... mis à part les Yuuzhan Vong, êtres extra-galactiques par excellence, qui entreprirent la conquête de ce nouveau territoire en rappelant d'une manière terrible à ses habitants qu'ils n'étaient pas seuls dans l'univers.

Telle qu'on pouvait la décrire, la Galaxie était un gigantesque disque formé de gaz, d'étoiles et de planètes, qui tournoyait autour d'une région centrale extrêmement brillante, le cœur de la Galaxie, où les planètes et les trous noirs étaient si proche que toute navigation était presque impossible. Aux confins de ce disque se distinguaient des bras lumineux qui, contrairement à ce qu'on pensait, étaient aussi denses en étoiles et en systèmes stellaires que les régions plus sombres situées situées en périphérie. Ces derniers ne devaient leur luminosité qu'à la présence de nombreuses supergéantes ainsi qu'à d'importants nuages de gaz et de poussières cosmiques. Cette description de la Galaxie était acquise par la plupart des êtres vivants qui y habitaient. Cependant les chiffres détaillés qui se rapportaient à elle avaient de quoi donner le tournis : 100 000 années lumières de circonférence, 400 milliards d'étoiles, 180 milliards de systèmes stellaires, dont seulement 3,2 milliards d'habités par un peu plus de 5 millions d'espèces intelligentes.

Pour se repérer dans cet immense espace, de nombreux systèmes furent mis en place. Outre la création de zones délimitées en fonction de facteurs politiques, économiques ou culturels, un système de géolocalisation fut mis en place dans l'ensemble de la galaxie sous forme de coordonnées dans l'espace : les coordonnées XYZ. La valeur X représentait la position de la planète sur un axe "Ouest-Est", la valeur Y sur un axe "Nord-Sud", et la valeur Z représentait la distance au dessus ou en dessous du Plan Galactique. Il fallait en effet savoir que la Galaxie n'était pas une formation plate. Il était bien évidemment possible d'y voyager en trois dimensions et certains systèmes et planètes étaient situées à des hauteurs variables. Pour pouvoir les localiser, un plan en deux dimensions représentant "l'altitude 0" fut déterminé, servant ainsi de base à la coordonnée Z. Cependant, un système de coordonnées n'avait aucune utilité s'il ne référait pas à une origine précise. En l'occurrence, l'origine des coordonnées galactiques, le point 0-0-0 correspondait à la planète Coruscant, centre politico-économique de la Galaxie. Une erreur commune était de croire que le fait que Coruscant soit à l'origine des coordonnées impliquait aussi qu'elle était au centre de la Galaxie. Il s'agissait bien sûr d'une mauvaise interprétation. Le centre de la Galaxie était supposé être un immense trou noir, dans la région du Noyau Profond, et Coruscant était située à environ 7 500 années lumières au nord de cet endroit.

Carte de la Galaxie

Après des milliers d'années d'exploration et de découvertes, les explorateurs purent dessiner une carte précise de la Galaxie. Bien évidemment, il eut été trop compliqué d'utiliser une carte où figuraient l'ensemble des systèmes, des routes et des planètes. C'est pourquoi, seules les planètes principales étaient représentées :

L'Atlas GalactiqueL'Atlas Galactique
Note : cette carte est issue de l'Essential Atlas et est trop petite pour être lisible. Une carte en plus grand format est disponible dans l'encyclopédie.

Géographie galactique

Au cours de l'histoire, de très nombreuses zones et regroupements de systèmes émergèrent dans la Galaxie au gré de l'exploration, de la colonisation, des alliance politiques ou des différents gouvernements. Cependant, ces zones devinrent plus ou moins stables et un découpage précis put être entrepris. Les plus grandes zones représentaient les Régions Galactiques, qui étaient organisées en fonction de l'épopée de l'exploration galactique, du centre vers ses extrémités. Venaient ensuite des découpages moins importants comme les secteurs galactiques et les systèmes stellaires.

Les Régions Galactiques

Le Noyau Profond

Cette région se situait au centre de la Galaxie, et contrairement à ce que l'on pouvait penser, elle était aussi la zone galactique la moins accessible et la plus dangereuse. Sa très grande luminosité provenait du nombre extrêmement important d'étoiles rassemblées dans un espace très réduit. Ce manque d'espace avait pour conséquences des phénomènes cosmiques particulièrement impressionnants et dangereux comme la formation de trous noirs ou encore des collisions entre étoiles, provoquant de gigantesques supernovæ. Dans ces conditions, on imaginait aisément que les conditions de voyage et de résidence étaient extrêmement difficiles. Les étoiles étaient si proches qu'il était presque impossible de trouver un chemin dénué d'influence gravitationnelle qui convenait à l'élaborationd'une route hyperespatiale. Il fallut attendre l'instauration de l'Empire Galactique pour que la zone soit enfin explorée, cartographiée et rendue accessible par l'ouverture d'une route. Cependant, l'Empereur Palpatine décida d'en faire son bastion et la zone fut totalement bouclée et placée sous contrôle de la Marine Impériale. A la chute de l'Empire, une grande partie des données d'exploration furent perdues à jamais et le Noyau demeura très faiblement peuplé et visité.

Les Mondes du Noyau

Coruscant, le Joyau des Mondes du NoyauCoruscant, le Joyau des Mondes du NoyauEntourant le Noyau Profond, cette région en forme d'anneau de 4 000 années lumières de rayon était, comme le concevait la majorité des êtres vivants, le véritable centre de la Galaxie. Les Mondes du Noyau regroupaient dans un espace restreint, en comparaison aux autres régions, une collection de planètes et de faits historiques et culturels hors normes. Tout d'abord, les Mondes du Noyau avaient été le lieu de création et d'instauration de la République Galactique, mais aussi le berceau de l'espèce Humaine, le centre incontesté de la Culture Galactique, de la finance, des hautes-technologies, de l'éducation et enfin de de l'Art. Plusieurs planètes de la région comme Kuat, Alderaan, Nubia, Rhinnal ou Ixtlar suffisaient à incarner la dominance incontestable de la région dans l'ensemble de ces domaines. Le joyau des Mondes du Noyau demeurait cependant Coruscant, capitale galactique et centre politique de la République Galactique, un monde ultra-urbanisé qui représentait pour beaucoup d'êtres vivants le stade ultime du développement économique et culturel. Abondamment desservie par d'importantes routes hyperspaciales, telles que la Route Commerciale de Perlemian, la Route d'Hydian, la Piste Corellienne ou la Voie Commerciale Corellienne, la région accueillait un flux ininterrompu de migrants venus des Bordures dans l'espoir de faire fortune et de disposer de meilleures conditions de vie. Cependant, vu de l'extérieur, les habitants des Mondes du Noyau étaient souvent considérés comme des snobs et il n'était pas rare de voir surgir des mini-querelles culturelles quand à la trop grande importance accordée à cette région en comparaison des autres. Ce fut notamment le cas lors de la création de la liste des Vingt Merveilles de la Galaxie par l'historien Vicendi.

Les Colonies

NeimoidiaNeimoidiaL'exploration de cette région située autour des Mondes du Noyau débuta bien avant l'instauration de la République Galactique. A cette époque, les vaisseaux et la technologie de l'Hyperespace n'en étaient qu'à leurs balbutiements et les voyages et les communications interstellaires restaient particulièrement hasardeuses. Néanmoins, les riches planètes des Mondes du Noyau se lancèrent dans l'exploration de ce territoire vierge en envoyant des vaisseaux remplis d'explorateurs et de colons. Nombre d'entre eux découvrirent des mondes habitables où ils s'établirent, formant ainsi de nombreuses colonies qui donnèrent finalement leur nom à la région toute entière. Cependant, avec les difficultés de communication, la plupart de ces colonies finirent par perdre définitivement toute liaison avec leur monde d'origine et devinrent de ce fait des planètes indépendantes qui évoluèrent selon leurs propres facteurs. L'exemple le plus notable est sans doute Neimoidia, ancienne colonie de Duro, qui s'éloigna à tel point de sa planète mère que l'espèce évolua de manière indépendante au reste des Duros, en devenant ainsi des Neimoidiens. Au cours de l'histoire, les Colonies devinrent une zone particulièrement attractive au niveau économique puisque boostées par l'importante activité des Mondes du Noyau et par la proximité des grandes routes hyperspatiales. Ainsi, les mondes des Colonies aimaient se considérer comme le moteur économique de la galaxie, assurant une zone d'échange indispensable entre les richesses en provenance de la bordure et le pouvoir concentré dans les Mondes du Noyau.

La Bordure Intérieure

ManaanManaanLes mondes situés dans la Bordure Intérieure furent les dernières planètes à avoir été colonisées par des expéditions directement lancées depuis les puissantes planètes des Mondes du Noyau comme Coruscant. Les habitants de la Bordure Intérieure aimaient se le rappeler, pour justifier que malgré le nom de leur région, ils demeuraient plus proches du puissant centre économique galactique que des territoires sous-développés de la Bordure Extérieure. Cependant, cette revendication représentait bien peu de chose pour les mondes aisés du Noyau ou des Colonies, qui n'hésitaient pas à considérer la région comme le début des zones de la bordure. Conséquence de cette divergence de vision, de nombreux mondes de la région n'hésitaient pas à lécher les bottes des mondes proches du Noyau, tout en les dénigrant une fois le dos tourné, une situation qui finit par cataloguer les habitants de la Bordure Intérieure comme une population de mal élevés. Cependant, la Bordure Intérieure abritait de nombreuses richesses dont aucun monde de la Galaxie n'aurait pu se priver. La meilleure illustration de ces richesses concernait sans doute le domaine pharmaceutique avec la présence des deux mondes de Manaan et de Thyferra qui produisaient respectivement le Kolto et le Bacta, deux produits abondamment utilisés dans le domaine médical.

La Zone d'Expansion

Cette région était sans doute la zone la moins favorisée de la Galaxie. Depuis l'arrivée des premiers colons, la région enchainait les catastrophes et les échecs, à tel point qu'on la qualifiait très régulièrement de région malchanceuse, abandonnée et même maudite. Très peu de mondes de la Zone d'Expansion parvinrent à briller sur le plan économique ou culturel. Cela n'était pas étonnant lorsqu'on savait que nombre d'entre eux avaient été abondamment pillés dès leur colonisation pour satisfaire les besoins en ressources naturelles des mondes du Noyau. Ces exploitations ne laissèrent pas grand chose derrière elles et minèrent le plus souvent les économies locales. Ensuite, et comme si cela ne suffisait pas, la région eut à subir de très nombreux conflits, notamment plusieurs des dix-sept Conflits Alsakan qui laissèrent des mondes dévastés, puis les Nouvelles Guerres de la Sith, en plein cœur de la Période Draggulch. Ces affrontements à répétition ainsi que la mauvaise réputation de la région la laissèrent dans un important recul économique, qui se traduisit par l'abandon de certains systèmes et un important retard dans le développement des routes hyperspatiales, et ce, malgré les efforts des différents gouvernements pour gonfler l'économie la région.

La Bordure Médiane

Kashyyyk, planète des WookieesKashyyyk, planète des WookieesLes habitants de la Bordure Médiane étaient souvent dénigrés par ceux des régions situées plus proches du Noyau, mais ils n'y voyaient pas là une insulte, mais bien au contraire la preuve qu'ils étaient différents de tous ces êtres vivant dans le luxe et le pouvoir. La colonisation de la Bordure Médiane a débuté peu de temps après le rush qui s'opéra dans la Zone d'Expansion. En dehors de toute influence de Coruscant et des mondes du Noyau, la région se colonisa de manière progressive et raisonnée, contrairement aux autres régions qui s'étaient développées très rapidement sous l'influence des grandes corporations. En revanche, et en conséquence de cet éloignement du Noyau, très peu de mondes de la Bordure Médiane réussirent à atteindre une influence galactique. Seules quelques planètes comme Kashyyyk et Bothawui, mondes natal des espèces emblématique Wookiees et Bothans, parvinrent à se faire une place parmi les "grands". En contrepartie, la région jouissait d'une organisation principalement rurale et l'isolement vis à vis de la sur-activité du Noyau, ce qui permit un développement économique efficace basé sur la fabrication et l'agriculture à bas prix. La proximité de l'Espace Hutt intervint lui aussi comme un facteur économique d'importance, en permettant le développement de nouvelles routes hyperspatiales et de nombreux échanges commerciaux. Malgré cela, la région demeura la proie de nombreux raids de pirates qui forcèrent les habitants à se défendre par leurs propres moyens. L'ensemble de la Bordure Médiane demeura stable au cours de l'histoire, une prouesse qui pour certains était très certainement due aux performances du Réseau d'Espionnage Bothan pour découvrir et éliminer les activités souterraines.

La Bordure Extérieure

Nal HuttaNal HuttaDernière et plus grande région de la Galaxie, la Bordure Extérieure n'avait en fait aucune réelle limite extérieure. Ces dernières se confondaient aisément avec les vastes espaces vierges et quasiment inexplorés qu'étaient les Régions Inconnues et l'Espace Sauvage. La Bordure Extérieure était une région assez peu peuplée et en grande partie inhospitalière. Située totalement hors de portée du Noyau et de la juridiction de Coruscant, elle offrait à ses habitants une vie difficile où justice et égalité étaient des notions plus qu'abstraites. Certains territoires étaient fortement placés sous l'influence de l'Empire Criminel Hutt, et les différents gouvernements établis sur Coruscant ne parvinrent à établir leur autorité dans la zone que de manière éparse et temporaire. Les habitants de la Bordure Extérieure étaient ainsi habitués à ne se débrouiller que par eux même. Fort heureusement, la région était reliée à de nombreux axes hyperspatiaux qui avaient d'ailleurs été les clés de sa colonisation. La grande majorité de la population s'était en effet installée à proximité de ces routes pour plus de commodité et de sécurité, notamment dans la région d'Eriadu, une planète à l'urbanisation et à l'économie dignes de rivaliser avec celles des planètes du Noyau. Cependant, ces routes reliées au Noyau ne desservaient pas la totalité de cet immense territoire. La création de la Route Commerciale de Triellus, également appelée "Autoroute des Hutt", avait réussi à pallier ce problème en reliant les cadrants Nord-Est et Sud de la Bordure.

Les Régions Inconnues et l'Espace Sauvage

Situées aux limites du disque galactique, ces deux zones ne disposaient d'aucune limites précises, que ce soit côté galactique ou extra-galactique. La différence entre ces deux zones était simple : l'Espace Sauvage avait été en grande partie exploré, alors qu'à quelques exceptions près, les Régions Inconnues étaient restées vierges de toute tentative d'exploration et de cartographie. Bien que très éloignées des zones habitées de la Galaxie, ces région abritaient quelques mondes peuplés, la plupart pacifiques et reculés, tandis que d'autres servaient de refuge aux criminels ou contrebandiers persécutés et recherchés dans les régions connues. De nombreuses tentatives d'exploration furent entreprises, la plus notable et la plus ambitieuse ayant été le lancement du Projet Vol vers l'Infini, mais la plupart d'entre elles restèrent vaines ou offrirent des résultats décevants. En revanche, de nombreuses informations sur ces régions purent être collectées durant l'histoire, révélant l'existence du peuple Chiss, des Vagaari ou encore des Ssi-Ruu.

Les Super-Secteurs et Secteurs Prioritaires

Le Grand Moff Wilhuff TarkinLe Grand Moff Wilhuff TarkinPlus petits que les régions, les super-secteurs furent instaurés par le Décret de Gouvernance des Secteurs Impériaux, qui plaça les vingt Armées Sectorielles de la République sous les ordres de vingt Gouverneurs Régionaux nouvellement choisis, aussi connus sous le nom de Moffs. Les super-secteurs étaient aussi étendus que la zone d'influence de leur armée le leur permettait et faisaient fi des frontières des secteurs conventionnels. Sous l'influence de Wilhuff Tarkin, Moff du secteur d'Eriadu, les super-secteurs devinrent partie intégrante de l'effort de militarisation de l'Empire Galactique. Les super-secteurs furent réformés en de nombreuses zones et leurs gouverneurs prirent le titre de Grand Moff. Lorsque l'Empire décidait d'entreprendre des campagnes ou des projets militaires dans un super-secteur, ce dernier devenait un Secteur Prioritaire, comme ce fut le cas lors de la construction de l'Etoile Noire. Il est fort probable que ces super-secteurs à objectif militaire aient été abolis lors de l'instauration de la Nouvelle République.

Les Secteurs

Une convention datant de l'instauration de la République Galactique avait établi que plusieurs systèmes stellaires avaient la possibilité de se regrouper en secteurs galactiques, dans la limite d'environ 50 systèmes par secteur et ce, afin d'assurer une représentation équitable au sein du Sénat Galactique. Cependant, l'expansion de la République ne tarda pas à surcharger au maximum les couloirs du Sénat, et sous l'impulsion du Chancelier Suprême Tarsus Valorum, les Réformes de Ruusan établirent un nouveau découpage en 1024 secteurs, chacun regroupant plusieurs sous-secteurs. Un millénaire seulement après cette réforme, les secteurs firent l'objet du Décret de Gouvernance des Secteurs, instauré par le tout nouvel Empereur Palpatine, qui établit la présence des gouverneurs régionaux, ou Moffs, au sein de chaque secteur jugé stratégique. Dès lors, la représentation démocratique représentée par les Sénateurs fut peu à peu évincée par ces nouveaux gouverneurs ne répondant qu'au pouvoir central du trône impérial. Le système était totalement sous contrôle et à portée de main de l'Empereur : les sous-secteurs étaient gouvernés par des Moffs, répondant aux Gouverneurs Régionaux des secteurs, qui eux mêmes répondaient aux Conseillers de l'Empereur. Après la chute de l'Empire et le rétablissement du Sénat par la Nouvelle République, les secteurs furent à nouveaux représentés par des sénateurs démocratiquement élus. Seuls les territoires demeurant sous l'autorité des Vestiges de l'Empire continuèrent à être régis par des Moffs.

Les Systèmes Stellaires

Les systèmes stellaires représentaient le rassemblement le plus local des différents niveaux de découpage géographiques. Ils n'avaient cependant que très peu d'influence aux niveaux politique et économique, la plupart de ces domaines étant confiés au secteur galactique dans lequel se trouvait le système. Il existait en revanche quelques exceptions où certains systèmes, voir même certaines planètes lorsqu'elles étaient suffisamment peuplées, disposaient de leur propre pouvoir politique. Ces vestiges des premières heures de la République furent pour la plupart balayés par la création de l'Empire Galactique, le pouvoir politique local ayant été remplacé par un Moff.

Routes et axes commerciaux majeurs

Deux explorateurs galactiquesDeux explorateurs galactiquesLa découverte de la technologie de l'hyperespace fut la clé qui marqua le début de l'ère de l'exploration galactique. Rapidement, de très nombreux pilotes tentèrent leur chance en temps qu'explorateur pour découvrir de nouvelles planètes et de nouvelles voies d'accès dans cet immense espace encore inexploré. Ainsi, quelques routes commerciales furent établies dès les premiers balbutiements de la République Galactique pour relier ses principaux mondes. Ces routes devinrent les futurs grands axes galactiques qui allaient être prolongés petit à petit au fur à mesure de la colonisation des nouvelles régions jusqu'à la Bordure Extérieure. Ces routes étaient non seulement de véritables autoroutes marchandes mais également des zones particulièrement denses où se regroupaient les habitants pour des raisons de facilité et de sécurité.

Les principales routes hyperspatiales sont les suivantes :

- La Route Commerciale de Perlemian :
Elle était la première des deux super-routes hyperspatiales, et fut tracée dès -25 000. Elle reliait Coruscant à l'Hégémonie de Tion en passant par Ossus. La route de Perlemian fut capitale pour l'expansion de la République Galactique.

- La Piste Corellienne :
Il s'agissait de la deuxième super-route galactique dont les premiers tracés datèrent de -25 000. Elle reliait Coruscant à Corellia, un système majeur de la République Galactique naissante. Comme la plupart des grandes routes, elle fut prolongée au cours des différentes phases de colonisation jusqu'à atteindre les frontières de l'espace connu.

- La Voie Commerciale Corellienne :
Les premiers tracés de cette route furent établis en -25 000, en reliant Corellia et Duro, mais il fallut attendre -5 500 pour qu'elle soit étendue en dehors du Secteur Corellien. Elle permit de relier efficacement Corellia au cadran Sud-Ouest de la Galaxie, mais son activité restait bien inférieure à celle de la route de Rimma.

- La Route d'Hydian :
Cette super-route était le seul couloir traversant l'ensemble de la Galaxie. Elle fut tracée en deux temps par l'exploratrice Freia Kallea vers - 3 700, en commençant tout d'abord la portion qui reliait la planète Brentaal au cadrant Nord-Est, puis la portion qui la reliait aux régions du sud.

- La Route Commerciale de Rimma :
Établie vers -5 500, la Route de Rimma connut une incroyable affluence due en grande partie aux importantes planètes qui se trouvaient sur sa route comme Eriadu, Clak'dor VII, Thyferra, Yag'Dhul et Sluis Van ainsi qu'à ses liaisons avec la Route d'Hydian et la Voie Commerciale Corellienne.

- La Route Commerciale de Metellos :
La tracé de cette route fut entrepris par des explorateurs qui rêvaient de concurrencer la Route Corellienne en trouvant un passage reliant Coruscant au cadran sud en passant par l'ouest du Noyau Profond. Malheureusement, les explorateurs se heurtèrent à de très nombreux phénomènes cosmiques qui ralentirent l'établissement du tracé et le rendirent périlleux, ce qui condamna le projet à l'échec. Son tracé se limita à relier la capitale galactique au Secteur Farlax, en passant par Metellos.

- Le Corridor de Salin :
Ce tracé était l'un des plus anciens de la Bordure Extérieure, puisqu'il aurait été élaboré sur une ancienne route d'origine Rakata.

- La Route de Braxant :
Cette importante route du cadrant Nord reliait Bandomeer, situé sur la Route d'Hydian, jusqu'à Bastion, en passant notamment par Ketaris, Cassander, Generis, Ord Trasi et Muunilinst. Des explorateurs Zabrak continuèrent à travailler sur le tracé de la route au cours de l'histoire pour l'étendre jusque dans les Régions Inconnues.

- La Route Commerciale de Triellus :
Il s'agissait de la plus grande route spatiale de la Bordure Extérieure reliant Centares dans le cadrant Nord-Est à Enarc dans le cadrant Sud en longeant l'Espace Hutt, ce qui lui avait valu le surnom d' "Autoroute des Hutts".

- La Ootmian Pabol :
Tenant son nom de la déformation de l'Huttese Ootmian Pankapolla, cette route fut établie vers -12 000. Elle reliait la région financière de la Zone d'Expansion à Nal Hutta, située au cœur de l'Espace Hutt, et connut une très grande affluence jusqu'à ce qu'une supernova ne la rende temporairement impraticable vers -4 400. Ce phénomène cosmique marqua le glas de sa fréquentation puisqu'après sa réouverture, la route ne ré-atteignit plus jamais ses volumes d'antan.

Régions galactiques particulières

L'Espace Hutt

Un seigneur du crime HuttUn seigneur du crime HuttSituée à l'extrême-est de la Galaxie, cette vaste région fut, pendant de très nombreuses années, un territoire dangereux où le crime et la contrebande constituaient les principales activités de ses habitants, à condition qu'elle soit supervisée par les Hutts. Après avoir négocié les frontières de l'Espace Hutt côté Noyau, la République Galactique avait rapidement abandonné toute idée de légiférer ou d'intervenir d'une quelconque manière dans les activités de ces barons du crime organisé. Ainsi, au cours de l'histoire, les gastéropodes eurent tout le loisir de forger un important Empire Criminel Hutt rendu économiquement fort grâce à la concurrence entre les Kajidics des différents Clans Hutts et leur main-mise sur de très nombreux trafics d'épices et de marchandises. Les Hutts ne furent pas plus inquiétés par l'instauration de l'Empire Galactique, relativement conciliant sur leurs activités criminelles pour peu que les seigneurs du crimes s'affranchissaient de leurs taxes réglementaires. Les pots de vins et la corruption des Moffs suffisaient généralement à désamorcer les situations un peu trop explosives. L'avènement de la Nouvelle République n'eut presque aucune incidence sur le développement de l'Espace Hutt, mais les seigneurs du crime subirent leur première grande défaite au cours de la Guerre contre les Yuuzhan Vong. Trahis par les envahisseurs, avec lesquels ils avaient pourtant scellé un pacte, les Hutts furent contraints de fuir lorsque leurs planètes furent vongoformées par l'ennemi. Les seigneurs du crimes survivants se regroupèrent sur d'anciennes colonies comme Tatooine pour attendre le moment propice pour retourner quérir les terres qui leur revenaient de droit. Il fallut attendre environ +40 pour que les Hutts puissent réinvestir leur territoire ainsi que leurs planètes. Ils découvrirent avec satisfaction que ces dernières avaient miraculeusement résisté aux précédés biologiques Yuuzhan Vong, ce qui devint un sujet d'étude pour de nombreux scientifiques chargés de participer aux efforts de reconstruction.

Le Consortium de Hapes

Emblème du Consortium de HapesEmblème du Consortium de HapesSituée dans la Bordure Intérieure, cette région quasiment inaccessible demeura indépendante dans la majorité des conflits qui secouèrent l'histoire galactique. Sa formation remonte vers -4 200, lorsque les 64 planètes de cet amas de gaz furent colonisées par les Pillards Lorells afin d'en faire leur base avancée. Ces pirates de l'espace entreprirent de capturer les vaisseaux qui passaient à proximité de leur base, et de faire leurs femmes les plus belles prisonnières, formant au fil des siècles un peuple d'une très grande beauté. Au cours de l'histoire, l'amas de pillards se transforma finalement pour former le Consortium de Hapes, une véritable société matriarcale indépendante dirigée par une Reine Mère. Le Consortium demeura un territoire fermé, isolé et peu attractif pendant des millénaires, ce qui lui évita de s'attirer le regard de l'Empire Galactique. Il fallut attendre l'instauration de la Nouvelle République pour que le Consortium ne décide de s'ouvrir au reste de la Galaxie. Malgré cela, la petite région demeura en grande partie indépendante, notamment sur le plan politique. Il fallut attendre l'arrivée sur le trône de Tenel Ka, ancienne Jedi du Nouvel Ordre Jedi, pour que le Consortium ne s'allie totalement à l'Alliance Galactique, en conservant néanmoins son indépendance.

Le Secteur Corporatif

Situé dans le cadran Nord-Est de la Galaxie, à l'extrémité de la Route d'Hydian, cette région avait été fondée par un regroupement de méga-corporations et d'industries dans le but d'y effectuer le plus de profits possible. Ce qui devait être un lieu où les conditions de travail seraient valorisées devint une redoutable machine économique où seul le profit faisait loi, bien entendu au détriment des ouvriers. Gouvernée par la toute puissante Corporate Sector Authority, la région parvint à s'affranchir de tout contrôle politique et gouvernemental, et réussit même à sceller des alliances avec l'Empire Galactique pour soutenir ses efforts de production dans le cadre de la militarisation de ses territoires.

L'Espace Bothan

Située dans la Bordure Médiane, cette petite région sous domination Bothane était constituée d'environ 150 systèmes stellaires. La zone demeurait en grande partie indépendance et ce grâce à la réputation des Bothans, une race fière et à même de s'occuper de ses propres problèmes. Les territoires Bothans étaient d'ailleurs l'une des rares entités capables de tenir tête aux impitoyables seigneurs du crime Hutt, notamment grâce à l'excellence du Réseau d'Espionnage Bothan. La région était dirigée par le Conseil Bothan, constitué de nombreux représentants issus de plus d'une centaine de clans Bothans. Malgré une pression importante de l'Empire, elle parvint à échapper au contrôle impérial et à sortir la tête haute de la Guerre Civile Galactique. Les Bothans s'impliquèrent de manière importante dans la politique de la Nouvelle République, notamment grâce au sénateur Borsk Fey'lya qui devint par la suite Président de la Nouvelle République.

L'Espace Sith

Au commencement, il s'agissait de quelques centaines de planètes dans le quadrant nord de la Bordure Extérieure, dont 120 mondes habitables. Les prémisses de l'Espace Sith dataient d'environ 28 000 ans avant la Bataille de Yavin, quand le Peuple Sith s'empara de la technologie hyperspatiale des Rakata. Depuis lors, ses frontières ont considérablement évolué, et son influence tout autant... Les uns après les autres, les Seigneurs Noirs ont lancé des campagnes de grande envergure, pour accroître leur territoire. Mais rares étaient les planètes conquises, et les alliés circonstanciels, à réellement avoir adopté l'identité Sith, hormis les Mondes Sith de la première heure... L'Espace Sith n'était pas uni, secoué par les querelles intestines des Seigneurs Sith et de leurs suppôts. Par les manœuvres insidieuses de Darth Sidious, puis Darth Krayt, il finit cependant par englober la majeure partie de la Galaxie.

Complétez votre lecture